En ne bannissant pas l'Ivermectine, on aurait pu sauver plus de vies. Dr. Pierre Kory

L'Inde a connu une chute spectaculaire des cas après que l'ICMR(5) et l'AIIMS(6) aient ajouté l'Ivermectine à leurs protocoles le 20 avril 2021. Les cas quotidiens de COVID-19, qui ont culminé à 414 188, ne sont plus que 84 332, ce qui représente une baisse de 80 % dans l'ensemble du pays. Ce qui semblait être une crise humanitaire imminente à la fin du mois d'avril a été maîtrisé, non pas grâce à la vaccination de masse, mais grâce à un médicament peu coûteux, l'Ivermectine.
Commentaires : 0
Participez à la discussion, postez votre commentaire ici. Votre commentaire ne sera pas visible de suite, il doit être approuvé avant d'apparaître ci-dessous

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le premier à poster

A propos

Vous l'aurez sans doute remarqué, le monde a un petit peu changé depuis le premier trimestre 2020. Pas facile de s'y retrouver parmi ce flot ininterrompu de news, infos, brèves, reportages, débats télévisés, même des encarts publicitaires... Beaucoup trop d'info tue l'info. Pourtant il en a sûrement sur ce site dont vous n'avez pas encore eu connaissance. Servez-vous et partagez.

Une image

Covid : 5ème vague, 3ème dose
Covid : 5ème vague, 3ème dose

A lire

Avec les compliments du guide
Fabrice Arfi & Karl Laske
La violence des riches
Michel & Monique Pinçon-Charlot

La vraie info est ici

Tags