Non au passe sanitaire

Les droits aux loisirs, à la santé, à la culture et à l’instruction sont mentionnés aux articles 11 et 13 du Préambule de la Constitution du 27 octobre 1946, intégré dans le bloc constitutionnel. La Constitution ne prévoit pas, nous semble-t-il, que les «loisirs», la «santé», «l’instruction» et la «culture» soient réduits à des ectoplasmes numériques. Que nous soyons vaccinés, que nous ayons l’intention de nous faire vacciner ou de ne pas le faire, nous voulons retrouver le contact avec des êtres humains, et cela sans avoir à nous soumettre à une surveillance digne du Meilleur des mondes, de 1984 ou de Minority Report. Cela touche au premier chef les adhérents de notre association, privés d’exercer leur métier d’artistes ou d’accéder à leurs loisirs et à leurs occupations culturelles favorites depuis plus d’un an. La réouverture des lieux culturels prévue en mai et juin 2021, assortie d’une jauge de 35 puis de 65 % des places et des limitations à 800 puis 1000 personnes sans « passe sanitaire », cela n’est qu’un leurre qui ne permet pas de rentabiliser les lieux modestes, et constitue donc en réalité une atteinte à la liberté d’expression et au droit aux loisirs et à la culture.
Commentaires : 0
Participez à la discussion, postez votre commentaire ici. Votre commentaire ne sera pas visible de suite, il doit être approuvé avant d'apparaître ci-dessous

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le premier à poster

A propos

Vous l'aurez sans doute remarqué, le monde a un petit peu changé depuis le premier trimestre 2020. Pas facile de s'y retrouver parmi ce flot ininterrompu de news, infos, brèves, reportages, débats télévisés, même des encarts publicitaires... Beaucoup trop d'info tue l'info. Pourtant il en a sûrement sur ce site dont vous n'avez pas encore eu connaissance. Servez-vous et partagez.

ADR Reports

Une image

Vous êtes le carbone qu'ils veulent réduire
Vous êtes le carbone qu'ils veulent réduire

A lire

Médias
Philippe Merlant, Luc Chatel
Là où est l'argent
Maxime Renahy

Tags