Discours de Sara Cunial – Chambre des Députés (Italie) – Jeudi 9 septembre 2021

Discours de Sara Cunial – Chambre des Députés (Italie) – Jeudi 9 septembre 2021

Vous ne pouvez plus dire qu’il s’agit d’une urgence, car cela fait maintenant presque deux ans que cette gestion hystérique a commencé.

Vous ne pouvez plus dire que l’on ne sait rien du COVID, car il existe maintenant une littérature très bien établie, qui remonte même avant la soi-disant pandémie.

Vous ne pouvez plus dire qu’il n’y a pas de remèdes, car les remèdes sont connus depuis le printemps 2020, et maintenant l’EMA a également commencé à approuver les premiers médicaments.

Vous ne pouvez plus dire que le plasma convalescent n’est pas une solution pour les cas qui ne nécessitent pas d’hospitalisation, car ceux qui l’ont démontré l’ont payé très cher.

Vous ne pouvez plus dire que le vaccin est la seule alternative, car il ne s’agit pas d’un vaccin mais d’une thérapie génique expérimentale, et il est illégal de forcer indirectement les Italiens à être des cobayes dans cette expérience.

Vous ne pouvez plus dire que les vaccins ne sont pas expérimentaux, car même les tests du premier vaccin autorisé ne sont pas encore terminés.

Vous ne pouvez plus affirmer que les vaccins sont sûrs, car vous ne savez même pas ce qu’ils contiennent. Au contraire, les nouvelles du monde entier sont claires : des millions de lots ont été confisqués dans de nombreux pays en raison de la présence de substances étrangères, dont certaines très dangereuses, qui n’ont pas été reconnues et ne sont pas indiquées sur l’étiquette.

Vous ne pouvez plus dire qu’il est impossible d’obtenir une immunité collective sans le vaccin, car il a été prouvé qu’une grande partie de la population est déjà immunisée sans ce sérum, raison pour laquelle vous ne voulez pas diffuser les tests sérologiques correspondants.

Vous ne pouvez plus dire que les vaccins sont efficaces, car les calculs ont été faits et la diminution du risque est à peine supérieure à zéro.

Vous ne pouvez plus dire qu’il n’y a pas de risque dans la vaccination, car les nombres d’effets indésirables des bases de données en Grande-Bretagne, aux États-Unis et en Europe parlent d’eux-mêmes. Lisez-les !

Vous ne pouvez plus dire que votre stratégie est la vaccination volontaire, car vous contraignez lentement tout le monde à le faire indirectement, par le chantage social, la traque et le mobbing. Vous utilisez la pandémie comme excuse pour les réformes sociales, économiques et du travail « sang et larmes » que votre redressement exige comme rançon.

Vous ne pouvez plus dire que toutes les mesures mises en place ne sont que pour l’urgence, car l’OMS a publié un document – financé par Bill Gates et Rockefeller – sur l’utilisation permanente du passeport vaccinal.

Vous ne pouvez plus dire « l’Europe nous demande », car dans le règlement 2021/953 de l’UE, à l’article 36, il est écrit : « il est nécessaire d’éviter toute discrimination directe ou indirecte à l’encontre des personnes qui choisissent de ne pas être vaccinées ». Une phrase qui, dans le SEUL CAS de la TRADUCTION ITALIENNE, a été habilement dissimulée par les petites mains des palais pilotés par les voleurs de vérité qui aiment saboter les textes normatifs de référence. Le but du Pass Covid européen – qui n’est vert qu’en Italie (évidemment en accord avec les visions nucléaires du ministre Cingolani) – est de « faciliter l’exercice du DROIT DE LIBRE CIRCULATION par les détenteurs ». NOTE LIBRE, et non SOUS CHANTAGE. L’article 3, paragraphe 6, du règlement stipule : « La possession des certificats visés au paragraphe 1 ne constitue pas une condition préalable à l’exercice de la liberté de circulation ».

Vous ne pouvez plus dire que vous respectez la priorité des sources réglementaires parce qu’en acceptant le compromis à la baisse pour les (note de traduction : tests) salivaires, dont la mise en œuvre est réglementée par la fameuse circulaire du ministère de la Santé, vous établissez qu’avec un POST-IT (Note de traduction : le mot PIZZINO d’origine est intraduisible, je vous mets après l’article, la définition donnée par le dictionnaire Treccani) di Speranza (Note de traduction : actuel ministre de la santé ; son nom, ironiquement, peut prêter à équivoque puisque « Speranza » signifie « espoir ») vous décidez de la vie ou de la mort sociale, professionnelle et économique des citoyens italiens et de ce pays. Je vous rappelle que les (idem : tests) salivaires rapides ont la même efficacité et donc la même erreur que les (ibidem : tests) nasaux de torture chinois.

Vous ne pouvez plus raconter le conte de fées de l’immunisation que les vendeurs de vaccins savent si bien raconter, même ici. Combien de collègues testés, ou pire, de collègues vaccinés ici peuvent prétendre être immunisés et donc jurer qu’ils ne sont pas infectés ou contaminés ? Je peux me sentir en sécurité si j’entre en contact avec le collègue Lorenzin pluri vacciné ou si je suis dans le même état que les patients de l’hôpital S. Eugenio, fermé pour cause d’épidémie Covid avec des personnels de santé tous vaccinés ?

Vous ne pouvez plus dire que les vaccinés ne contaminent pas, maintenant les nouvelles de vaccinés infectés et contagieux sont à l’ordre du jour (notamment celle de l’hôpital S. Eugene, fermé pour épidémie de Covid chez les personnels de santé vaccinés).

Vous ne pouvez plus dire que vous travaillez pour le peuple car les membres du STC, ainsi que les experts de la télévision, sont TOUS – et je dis bien TOUS – payés par les compagnies pharmaceutiques.

Vous ne pouvez plus dire que vous avez un système de pharmacovigilance rigoureux parce que nous avons compris à partir de l’incohérence des données entre l’AIFA et l’Iss que vous ne pouvez plus tenir la scène et que vous êtes donc obligés de planter les différents systèmes informatiques de santé nationaux et régionaux.

Vous ne pouvez plus dire que c’est pour notre bien, car les Italiens n’ont jamais été aussi mal.

Vous ne pouvez plus dire qu’il s’agit d’une situation mondiale, car de plus en plus de pays annulent leurs mesures d’urgence.

Vous ne pouvez plus dire que nous sommes dans une démocratie, parce qu’avec vos paroles et vos actions, chaque droit et chaque liberté disparaît, et depuis trop longtemps maintenant, ceux qui exercent leurs libertés constitutionnelles et naturelles sont blâmés et humiliés.

Vous ne pouvez plus parler de l’utilité des masques, après vos belles photos sans masque lors de divers événements officiels et sociaux.

Vous ne pouvez plus dire que les vaccins sont bons car les rapports des autorités sanitaires mondiales que vous censurez nous disent que les cas d’effets indésirables augmentent chez les vaccinés, touchent tout le monde, surtout les jeunes : par exemple en Israël (où le taux de population vaccinée est parmi les plus élevés au monde) le rapport officiel des effets indésirables des vaccins Pfizer avril 2021, fait état d’une augmentation de la mortalité de 22%. Et je vous épargne le dernier parce que c’est un carnage. Dans la tranche d’âge 20-29 ans, l’augmentation de la mortalité est dramatique ! Nous parlons de +32%, ce qui nous indique que le vaccin est beaucoup plus mortel pour les jeunes que pour les personnes âgées ! Il existe une étroite corrélation entre le nombre de personnes vaccinées chaque jour et le nombre de décès par jour dans chaque groupe d’âge. Le risque de décès après la deuxième vaccination est plus élevé qu’après la première. On observe une augmentation considérable – jusqu’à 26 % – de tous les problèmes cardiaques chez les personnes de moins de 40 ans (myocardite et péricardite). Et encore : forte prévalence des pertes menstruelles, atteintes neurologiques, squelettiques, cutanées… les cas de coagulopathie sont à l’ordre du jour, tout comme les infarctus du myocarde, les accidents vasculaires cérébraux, les fausses couches, l’interruption de la circulation sanguine dans les membres inférieurs et supérieurs, les embolies pulmonaires.

Vous ne pouvez plus dire que les vaccins préviennent les maladies car le chiffre officiel du ministère israélien de la santé du 13/08/2021 dit que 81% des cas graves à l’hôpital sont vaccinés avec 2 ou 3 doses !

Vous ne pouvez plus dire que le vaccin améliore les vies car, en Grande-Bretagne, les décès des vaccinés sont plus de deux fois supérieurs à ceux des non-vaccinés ! Un document officiel intéressant de British Health, publié le 3 septembre 2021, indique que les cas de variante Delta mis à jour au 29 août 2021 indiquent 1798 décès, dont 536 n’étaient PAS vaccinés (30 % du total) et 1233 étaient vaccinés (69 % du total). DONC LE TAUX DE MORTALITÉ DES VACCINÉS EST PLUS DU DOUBLE DE CELUI DES NON VACCINÉS !

Vous ne pouvez plus dire que ceux qui critiquent la campagne de vaccination ont peur, car les données officielles rapportées ici concernent des pays qui ont fait une démonstration de vaccination dans le monde entier.

Vous ne pouvez plus dire que 1/3 des Italiens est soudainement devenu no-vax, ou penser que ceux qui font la critique ont « peur » du vaccin parce que la peur ne provient pas des citoyens, la peur a été la clé de ceux qui ont géré et continuent de gérer dans une urgence très discutable et, indignement, occuper des postes au niveau du gouvernement.

Vous ne pouvez plus prétendre être intellectuellement honnête. Je ne m’adresse pas tant à la majorité, dont le parti dissident, en retirant des amendements et en votant contre des amendements visant à généraliser les tests salivaires et sérologiques rapides, a révélé ses véritables positions, mais aussi à l’opposition. « Le certificat vert marque un premier pas vers la suppression définitive des obstacles à la libre circulation qui ont fait tant de mal à notre économie. Cet instrument doit être mis en œuvre le plus rapidement possible, afin qu’il soit effectif dès avant le début de la saison estivale. » C’est la déclaration officielle faite le 19 mars par la dirigeante de Fratelli d’Italia, Giorgia Meloni, qui a défendu la décision d’instaurer un laissez-passer vert car « l’adoption homogène de cette mesure dans toute l’Union européenne conduirait finalement à la suppression de toutes les restrictions ». INDIQUEZ CLAIREMENT POUR QUI VOUS TRAVAILLEZ. LES ITALIENS SONT FATIGUÉS DE CE GENRE DE MOQUERIES.

Vous ne pouvez plus dire que le passeport vert améliorera nos vies parce qu’il est le moyen d’instaurer définitivement une dictature politique fondée sur la peur et les éternelles urgences sanitaires justifiées par de faux motifs scientifiques, qui s’amuse à diviser la société en camps opposés, de bons et de mauvais, qui s’affrontent au lieu de combattre l’ennemi commun.

Vous ne pouvez plus dire que l’Italie est la meilleure parce qu’elle n’est que le laboratoire historique des expériences d’ingénierie sociale, et avec la France, elle a la condamnation de devoir répondre aux folies des élites : d’un côté Draghi de matrice et de foi Goldman Sachs et de l’autre Macron, de marque Rothschild. Le tout sous la direction de Soros et Gates qui, en jouant avec l’acquisition d’usines de tests, de terres agricoles et d’hôtels de luxe, sont les porte-parole des agendas des célèbres philanthropes de Davos, amis d’Epstein.

Vous ne pouvez plus envoyer le chef de cet État pour dire que nous devons renoncer à nos libertés et revendiquer nos droits parce que l’État, c’est nous, les Italiens, et que nous sommes prêts à mourir pour les défendre !

Vous ne pouvez plus dire que vacciner est un acte d’amour car un acte d’amour sans consentement et sous chantage s’appelle un VIOL. »

s.e.&o.

Traduit de l’italien par Naëlle Markham



PIZZINO : nom masculin [du sicil. pizzinu « petit morceau de papier, carte »]. – Dans le jargon mafieux, chacune des feuilles de papier échangées entre les patrons et leurs affiliés (pour éviter d’être interceptés, soit par téléphone, soit par télématique), à travers un réseau dense d’intermédiaires, pour donner des informations ou émettre des directives, adoptant pour des raisons de sécurité un langage codé, ou en tout cas cryptique.

[*] Sara Cunial, née à Rome le 8 juillet 1979 d’une famille d’origine vénitienne, réside à Bassano del Grappa et est diplômée en chimie industrielle de l’Université de Padoue. Elle est entrée en politique en 2018 en étant élue à la Chambre des députés pour le Mouvement 5 étoiles en tant que candidate principale dans la circonscription de Vénétie 2. Pendant sa campagne électorale, elle a défini les vaccins comme « un génocide », ce qui lui a valu d’être d’abord suspendue du Mouvement, puis réadmise. Elle a d’abord été membre de la XIIIe Commission de l’agriculture, avant de devenir membre de la VIIIe Commission de l’environnement, du territoire et des travaux publics. Le 17 avril 2019, elle a été exclue du groupe parlementaire M5S après avoir défini la ligne du Mouvement sur la question de la phytopathologie OQDS-xylella – qui touche les oliviers des Pouilles depuis 2013 – comme « un massacre au nom et pour le compte des agromafias ». Une autre raison de son expulsion était liée à ses positions sur l’efficacité des vaccins. Ayant rejoint le groupe mixte, elle annonce le 22 avril 2019 son expulsion du parti. Courageux et compétent, un vrai parlementaire dans un cimetière de cadavres vivants. Elle mérite le titre d’honorable, contrairement à la plupart de ses collègues et au #brancodibalordi qui nous « gouverne ».

Commentaires : 0
Participez à la discussion, postez votre commentaire ici. Votre commentaire ne sera pas visible de suite, il doit être approuvé avant d'apparaître ci-dessous

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le premier à poster

A propos

Vous l'aurez sans doute remarqué, le monde a un petit peu changé depuis le premier trimestre 2020. Pas facile de s'y retrouver parmi ce flot ininterrompu de news, infos, brèves, reportages, débats télévisés, même des encarts publicitaires... Beaucoup trop d'info tue l'info. Pourtant il en a sûrement sur ce site dont vous n'avez pas encore eu connaissance. Servez-vous et partagez.

A lire

Le racket des laboratoires pharmaceutiques et comment en sortir
Michèle Rivasi, Serge Rader, Marie-Odile Bertella-Geffroy
Le hasard n'existe pas!
Patrick Jaulent

La vraie info est ici

Tags