Une étude américaine portant sur 20 000 soignants trouve 75% de Covid symptomatiques entièrement vaccinés

Une étude américaine portant sur 20 000 soignants trouve 75% de Covid symptomatiques entièrement vac

La protection vaccinale contre le Covid symptomatique a donc pratiquement disparu face au delta puisque les vaccinés représentent 86% des effectifs totaux.

Nous le savions pour les risques de contamination, moins de deux mois après la vaccination les anticorps IgA ont totalement disparu des muqueuses et un vacciné a un pouvoir contaminant égal à un non vacciné avec en plus le risque de le voir ne plus respecter les gestes barrières.

Vacciner les soignants pour protéger les patients ? Sans IgAc’est une question de foi pas de science

Si la vaccination ne protège pas les autres, protège-t-elle les vaccinés eux-mêmes ? Oui jusqu’en juin mais bien peu depuis à cause du Delta et des mois qui se sont écoulés.

Si on y ajoute les cas asymptomatiques plus nombreux chez les vaccinés on doit aboutir à un potentiel contaminant équivalent dans les deux groupes.

En décembre 2020, le personnel de l’Université de Californie à San Diego Health (UCSDH) a connu une augmentation spectaculaire des infections à coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS-CoV-2). La vaccination avec des vaccins à ARNm a commencé à la mi-décembre 2020 ; en mars, 76% de la main-d’œuvre avait été entièrement vaccinée et en juillet, le pourcentage était passé à 87%. Les infections avaient considérablement diminué début février 2021.

Entre mars et juin, moins de 30 agents de santé ont été testés positifs chaque mois. Cependant, coïncidant avec la fin du mandat de masque de la Californie le 15 juin et la domination rapide de la variante B.1.617.2 (delta) qui est apparue pour la première fois à la mi-avril et représentait plus de 95% des isolats UCSDH à la fin juillet les infections ont augmenté rapidement, y compris les cas parmi les personnes complètement vaccinées.

En juin les 86% de totalement vaccines ne représentaient que 33% des cas symptomatiques, aujourd’hui 75%.


Aucun décès n’a été signalé dans les deux groupes ; une personne non vaccinée a été hospitalisée pour des symptômes liés au SRAS-CoV-2.

Le changement spectaculaire de l’efficacité du vaccin de juin à juillet est probablement dû à la fois à l’émergence de la variante delta et à la diminution de l’immunité au fil du temps, aggravée par la fin des exigences de masquage en Californie et le risque accru d’exposition qui en résulte dans la communauté.

Alors que faire ????

La troisième dose et le risque de générer des anticorps facilitants qui aggravent la maladie ou … les gestes barrières, soigner et attendre une nouvelle génération de vaccins totalement différents

Commentaires : 0
Participez à la discussion, postez votre commentaire ici. Votre commentaire ne sera pas visible de suite, il doit être approuvé avant d'apparaître ci-dessous

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le premier à poster

A propos

Vous l'aurez sans doute remarqué, le monde a un petit peu changé depuis le premier trimestre 2020. Pas facile de s'y retrouver parmi ce flot ininterrompu de news, infos, brèves, reportages, débats télévisés, même des encarts publicitaires... Beaucoup trop d'info tue l'info. Pourtant il en a sûrement sur ce site dont vous n'avez pas encore eu connaissance. Servez-vous et partagez.

Une image

Il faut vraiment se débarrasser de ce virus très toxique, qui vient de muter en un nouveau variant
Il faut vraiment se débarrasser de ce virus très toxique, qui vient de muter en un nouveau variant

A lire

La société toxique
Pryska Ducoeurjoly

La vraie info est ici

Tags