Les mondialistes auront besoin d’une autre crise aux États-Unis suite à l’échec de leur programme de réinitialisation

Les mondialistes auront besoin d’une autre crise aux États-Unis suite à l’échec de leur programme de

par Brandon Smith.

Cela pourrait ressembler à de « l’exceptionnalisme américain » de le souligner (…et comment oserais-je), mais même si la Réinitialisation mondialiste réussit dans toutes les autres nations de la Terre, les mondialistes échoueront toujours s’ils ne parviennent pas à sécuriser et à soumettre le peuple américain.

Comme je l’ai noté à de nombreuses reprises dans le passé, la majeure partie du monde a été suffisamment désarmée, et même si nous constatons une résistance dans plusieurs nations européennes contre la législation sur la vaccination forcée et la tyrannie médicale, il est peu probable qu’elles aient la capacité de repousser une marche totale vers le totalitarisme.

La plupart des pays d’Asie, l’Inde et l’Australie sont déjà bien sous contrôle. L’Afrique est presque secondaire, étant donné que c’est là que de nombreux vaccins suspects sont testés.

Les États-Unis représentent le seul obstacle important à l’ordre du jour.


Les Américains conservateurs, en particulier, sont une épine dans le pied des mondialistes depuis des générations, et cela se résume à une simple question d’exclusion mutuelle : Vous ne pouvez pas avoir une société ouvertement mondialiste et des idéaux conservateurs en même temps au même endroit. C’est impossible.

De manière générale, les conservateurs croient en un gouvernement limité, des marchés libres, la liberté individuelle, la valeur de la vie, la liberté d’expression, les droits de propriété privée, le droit à l’autodéfense, le droit à l’autodétermination, la liberté de religion. Aucun de ces idéaux ne peut exister dans un monde globaliste, car le mondialisme est à la base la poursuite d’une tyrannie entièrement centralisée.

Il y a des gens sur cette planète qui ne se contentent pas de vivre leur vie, de s’occuper de leur famille et de laisser leur empreinte de manière pacifique. Ils ont soif de pouvoir par-dessus tout. Ils veulent désespérément avoir le contrôle sur vous, sur moi, sur tout, et ils utiliseront tous les moyens à leur disposition pour y parvenir. Je comparerais cela à une sorte de toxicomanie ; les mondialistes sont comme des accrocs au crack, ils n’ont jamais assez de pouvoir, il y a toujours quelque chose de plus à prendre.

Ils se disent à eux-mêmes et aux autres qu’ils sont des « philanthropes », qu’ils « savent ce qui est le mieux » pour le reste d’entre nous. Ils se croient supérieurs et c’est donc leur « destin » de dicter et de microgérer la société pour notre « plus grand bien ». Mais en réalité, lorsque nous sommes témoins de leurs méthodes, il devient évident qu’ils n’ont aucune aspiration noble. Ils n’ont ni empathie ni honneur. Ils ne se soucient pas de l’être humain moyen, de l’environnement, de l’économie ou de la société en général. Ils ne se soucient que d’eux-mêmes et de leur folie des grandeurs. Ces gens sont un cancer pour le reste de la civilisation.

Ils semblent particulièrement obsédés par la déconstruction et le sabotage des États-Unis dans la poursuite de leur Réinitialisation mondiale. Les vrais philanthropes n’auraient aucun problème à voir quelqu’un ne pas accepter leur « charité », mais les psychopathes ne peuvent pas supporter qu’un groupe de personnes les rejette, eux et leur idéologie. Vous n’avez pas le droit de vous éloigner d’eux. Vous n’avez pas le droit de faire les choses à votre façon. Vous devez être forcé de vous conformer. Le programme ne fonctionne que si TOUT LE MONDE se soumet.

Malheureusement pour les mondialistes, la Réinitialisation ne leur réussit pas partout. Aux États-Unis, l’agenda échoue lamentablement par rapport à l’Asie et à certaines parties de l’Europe.


Comme le chef du Forum économique mondial, Klaus Schwab, aime tant nous le rappeler, la pandémie de Covid est « l’occasion parfaite » de faire avancer les plans mondialistes pour une réinitialisation totale de l’économie et de la société humaines. Pour les mondialistes, la crise est une panacée, une porte vers leur version d’un monde meilleur. Ils adorent la pandémie, ils n’en sont pas affligés.

Le problème est qu’elle ne fait pas assez de dégâts et ne terrifie pas assez de gens.

Prenons l’exemple de la simulation de la pandémie de coronavirus, l’Événement 201. Elle a été organisée par le Forum économique mondial et la Fondation Bill et Melinda Gates deux mois seulement avant que la réalité ne se produise « par coïncidence » au début de 2020. Ce jeu de guerre pandémique visait moins à sauver des vies qu’à montrer comment les élites prévoyaient de garder le public sous contrôle. La suppression des médias alternatifs et la censure dans les médias sociaux ont été longuement discutées. Les voix dissidentes doivent être réduites au silence si la Réinitialisation doit prévaloir.

Lire la suite

Commentaires : 0
Participez à la discussion, postez votre commentaire ici. Votre commentaire ne sera pas visible de suite, il doit être approuvé avant d'apparaître ci-dessous

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le premier à poster

A propos

Vous l'aurez sans doute remarqué, le monde a un petit peu changé depuis le premier trimestre 2020. Pas facile de s'y retrouver parmi ce flot ininterrompu de news, infos, brèves, reportages, débats télévisés, même des encarts publicitaires... Beaucoup trop d'info tue l'info. Pourtant il en a sûrement sur ce site dont vous n'avez pas encore eu connaissance. Servez-vous et partagez.

Une image

Pr Raoult : Désolé, mais vous n'êtes pas journalistes non plus!
Pr Raoult : Désolé, mais vous n'êtes pas journalistes non plus!

A lire

1984
Georges Orwell

La vraie info est ici

Tags