Norvège : pour le responsable national de la santé, la pandémie est terminée !

Norvège : pour le responsable national de la santé, la pandémie est terminée !

Les hospitalisations sont à leur plus bas niveau depuis près d’un an en Norvège, ce qui a incité le principal expert médical du pays à déclarer que l’épidémie du virus chinois est terminée.

« La pandémie est pour ainsi dire terminée », a déclaré Preben Aavitsland, médecin en chef du contrôle des infections de l’Institut norvégien de la santé publique, selon Humans Are Free.

Aavitsland est tellement convaincu qu’il n’y aura pas d’autres épidémies du virus chinois qu’il suggère que la vie va revenir progressivement aux conditions pré-pandémiques dans le pays nordique.

« Nous pouvons commencer à nous préparer à ce que le coronavirus prenne très peu de place dans notre vie quotidienne », a-t-il déclaré.

Ces remarques ont été formulées après que l’institut a découvert que la maladie a entraîné un nombre beaucoup plus faible d’hospitalisations et de décès en Norvège. Il n’y a eu que cinq décès en juillet, et seuls 14 patients sont hospitalisés dans le pays, selon le GreatGameIndia.

Le médecin en chef a publié un graphique confirmant que la Norvège a enregistré le plus faible nombre de patients hospitalisés depuis la fin de l’été dernier.


« C’était la pandémie »

« En mai, juin et juillet, nous avons eu un total de 23 877 cas avérés, dont 25 sont décédés », a ajouté Aavitsland selon Humans Are Free.

Le professionnel de la santé estime que le taux de létalité de l’infection (IFR) de mai et juillet 2021, ou proportion de personnes décédées des suites de l’infection par le virus chinois, était compris entre 0,05 et 0,2. Au cours d’une saison de grippe typique, l’IFR est d’environ 0,1, selon le chercheur en démographie de l’université d’Oslo, Svenn-Erik Mamelund.

Même si la souche Delta se propage, le nombre d’hospitalisations et de décès n’approchera pas les niveaux observés l’été dernier, selon M. Aavitsland. Il a affirmé que le virus « ne disparaîtra pas » et ne constituera qu’une « menace mineure ».

Il faudra plusieurs années pour que le monde ait la pandémie sous contrôle. Le clinicien a promis de partager ses connaissances et ses compétences avec les autres nations qui sont encore confrontées à la pandémie.

« La pandémie n’est pas terminée tant qu’elle ne l’est pas pour tout le monde », a-t-il déclaré.

Les autorités sanitaires norvégiennes ont annoncé en mai que les vaccins produits par Johnson & Johnson et AstraZeneca ne seraient administrés qu’aux personnes qui le souhaitent en raison des effets indésirables signalés dans plusieurs pays européens.

Cette décision a été prise bien que l’institut ait recommandé qu’aucune des deux doses ne soit administrée systématiquement en raison du risque de formation de caillots sanguins et d’autres « effets secondaires graves ».

La Norvège a constaté que quatre des huit patients ayant développé des caillots sont morts le 11 mars. Le Danemark a soulevé des préoccupations similaires et a cessé complètement d’administrer les vaccins AstraZeneca.

Bien que les caillots aient été principalement détectés dans le vaccin AstraZeneca, les autorités ont recommandé de ne pas administrer le vaccin Johnson & Johnson car il utilise la même formule.

La directrice de l’Institut norvégien de santé publique, Camilla Stoltenberg, a révélé que les effets secondaires de l’injection d’AstraZeneca sont clairement associés au vaccin de Johnson & Johnson.

« Il est clair que les effets secondaires rares mais graves que nous avons observés avec AstraZeneca apparaissent également avec l’utilisation de Janssen », a-t-elle déclaré selon le Daily Mail. « Il y a une grande incertitude quant à la prévalence, et si cela se produit plus souvent dans certains groupes – par exemple en fonction de l’âge et du sexe. »

Au Royaume-Uni, on estime qu’un jeune sur 60 000 risque de développer des caillots sanguins à cause de ces mêmes vaccins. Le ratio tombe à une personne sur 20 000 en Norvège.

Commentaires : 0
Participez à la discussion, postez votre commentaire ici. Votre commentaire ne sera pas visible de suite, il doit être approuvé avant d'apparaître ci-dessous

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le premier à poster

A propos

Vous l'aurez sans doute remarqué, le monde a un petit peu changé depuis le premier trimestre 2020. Pas facile de s'y retrouver parmi ce flot ininterrompu de news, infos, brèves, reportages, débats télévisés, même des encarts publicitaires... Beaucoup trop d'info tue l'info. Pourtant il en a sûrement sur ce site dont vous n'avez pas encore eu connaissance. Servez-vous et partagez.

A lire

Vaccins: on nous aurait menti?
Me Jean-Pierre Joseph
Le club Bilderberg
Alexandre Adler

La vraie info est ici

Tags