Réseaux sociaux : Le gouvernement va dépenser 2,8 millions d’euros pour surveiller sa réputation en ligne

Réseaux sociaux : Le gouvernement va dépenser 2,8 millions d’euros pour surveiller sa réputation en

Le service d’information du gouvernement a passé un accord de près de 3 millions d’euros avec plusieurs entreprises, dont Visibrain, pour faire une veille des échanges sur les réseaux sociaux.

Le gouvernement est-il soucieux de sa réputation ?

Le Service d’information du gouvernement (SIG), qui dépend du Premier ministre, vient d’attribuer un marché public de 2,8 millions d’euros pour monitorer les réseaux sociaux, et ainsi surveiller la réputation de l’exécutif sur le Web.

Trois spécialistes du social listening (« écoute sociale ») ont été retenus pour agréger, indexer et évaluer l’audience des contenus traitant de l’activité du gouvernement, révèle la Lettre A, citant l’avis d’attribution de marché.

Ces outils de social listening, utilisés par de nombreuses grandes marques pour suivre les tendances sur Twitter, Facebook et autres réseaux sociaux, auront pour objectif de mesurer quantitativement et qualitativement le ressenti des internautes français quant aux actions gouvernementales menées.

« L’accord-cadre a pour objet la fourniture d’outils de social listening et de mesure d’impact sur les réseaux sociaux pour permettre au gouvernement de détecter, analyser et mesurer les préoccupations et attentes des internautes vis-à-vis de son action en particulier et de l’actualité en général. Il s’agit d’un marché passé sous le mandat de la Direction des Achats de l’Etat (DAE) pour les besoins de l’ensemble des ministères », détaille ainsi la fiche du Bulletin officiel des annonces de marchés publics (BOAMP).

Lire l’article entier sur 20minutes.fr

Commentaires : 0
Participez à la discussion, postez votre commentaire ici. Votre commentaire ne sera pas visible de suite, il doit être approuvé avant d'apparaître ci-dessous

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le premier à poster

A propos

Vous l'aurez sans doute remarqué, le monde a un petit peu changé depuis le premier trimestre 2020. Pas facile de s'y retrouver parmi ce flot ininterrompu de news, infos, brèves, reportages, débats télévisés, même des encarts publicitaires... Beaucoup trop d'info tue l'info. Pourtant il en a sûrement sur ce site dont vous n'avez pas encore eu connaissance. Servez-vous et partagez.

Une image

Les vaccinés sont souvent animés par une crainte agressive de s'être trompés, c'est pourquoi ils voudraient diluer leur erreur en obligeant tout le monde à la commettre.
Les vaccinés sont souvent animés par une crainte agressive de s'être trompés, c'est pourquoi ils voudraient diluer leur erreur en obligeant tout le monde à la commettre.

A lire

Délits d'élus
Philippe Pascot
Sous nos yeux
Thierry Meyssan

La vraie info est ici

Tags