L'Ontario devient communiste : Des points de contrôle aux frontières, des églises interdites, des terrains de jeux fermés

L'Ontario devient communiste : Des points de contrôle aux frontières, des églises interdites, de

En utilisant des prédictions de modélisation qui se sont historiquement avérées peu fiables, le gouvernement de l'Ontario a ajouté deux semaines supplémentaires à l'ordre de rester à la maison qui dure déjà un mois, tout en accablant les citoyens de mesures restrictives supplémentaires qui comprennent une limite de 10 personnes lors des services religieux, la répression des voyages, la fermeture des terrains de jeux et le renforcement de l'application des règles déjà en place.

"Nous avons mis en place les mesures les plus strictes de toute l'Amérique du Nord", a déclaré cet après-midi le premier ministre Doug Ford lors d'une conférence de presse à Queen's Park où il a annoncé les mesures qui entreront en vigueur le samedi 17 avril juste après minuit.

Les lieux de culte seront limités à un maximum de 10 personnes à l'intérieur, à partir de lundi.

Des points de contrôle seront mis en place à toutes les frontières interprovinciales de la province avec le Québec et le Manitoba afin de réprimer les personnes qui tentent d'entrer dans la province. On ignore si les nouvelles mesures pourront résister à une contestation fondée sur la Charte canadienne des droits et libertés qui accorde des "droits de mobilité" aux citoyens.

Les magasins à grande surface ne pourront plus fonctionner qu'à 25 % de leur capacité et les terrains de jeux, de basket-ball, de golf et de soccer seront fermés.

M. Ford a clairement indiqué que les personnes qui ne respectent pas les règles seront soumises à la loi d'une main de fer.
Pour notre part, nous prenons des mesures décisives sur le terrain pour renforcer considérablement l'application de la loi. Nous avons pris la décision difficile mais nécessaire d'accorder à la police et aux agents des règlements municipaux des pouvoirs spéciaux pour faire appliquer les mesures de santé publique pendant la durée de l'ordonnance d'interdiction de séjour", a-t-il déclaré.

"Comprenez que les restrictions seront fortement, fortement appliquées", a-t-il ajouté.

La solliciteure générale Sylvia Jones a déclaré lors de la conférence de presse que la police a reçu le pouvoir d'arrêter un véhicule ou une personne et de s'enquérir si un individu a une raison légitime de quitter son domicile.

"La police aura le pouvoir d'exiger que toute personne qui n'est pas à son domicile fournisse d'abord la raison pour laquelle elle n'est pas à son domicile et donne son adresse", a-t-elle déclaré.

Le député de l'Ontario Derek Sloan a critiqué sur Twitter les nouveaux pouvoirs accordés à la police. Doug Ford, a-t-il dit, "vient d'élever la portée excessive du gouvernement à un nouveau niveau, notamment en dotant la police de pouvoirs qui sont bien au-delà de ce qui est acceptable dans un Canada libre".

"L'Ontario n'est pas un État policier !"

Les nouvelles mesures, qui sont en vigueur jusqu'au 20 mai, surviennent un peu plus d'une semaine après que Ford a émis un ordre de rester à la maison à l'échelle de la province qui a fermé les magasins de détail non essentiels, a continué à restreindre la fréquentation des églises, mais a permis aux écoles et aux centres de jardinage de rester ouverts.

Le gouvernement affirme que les nouvelles mesures sont nécessaires pour atténuer ce qu'il considère comme la troisième vague de COVID-19 afin que les hôpitaux ne soient pas submergés par de nouvelles admissions dans les USI (unités de soins intensifs). Jeudi, le Cabinet a reçu des données de modélisation qui ont dépeint un scénario apocalyptique selon lequel les nouvelles infections pourraient atteindre 20 000 cas par jour d'ici mai. Le Dr Adalsteinn Brown, coprésident du comité consultatif scientifique de la province, a déclaré aujourd'hui que sans mesures de santé publique, le nombre de cas pourrait atteindre 30 000 par jour. Les autorités sanitaires ont signalé aujourd'hui 4 800 nouveaux cas et 25 décès. Jusqu'à présent, il y a eu 7 664 décès en Ontario attribués au virus.

Le commentateur Brian Lilley a souligné dans un article paru hier dans le Toronto Sun que les modèles n'ont pas été fiables par le passé. "Des prédictions de ce type ont été faites par le passé, mais elles ne se sont pas concrétisées", a-t-il déclaré.

"Le 11 février, alors que la province cherchait à mettre fin au dernier ordre de rester à la maison tout en maintenant Toronto et Peel en état d'urgence, l'Ontario Science Table a prédit que nous verrions 18 000 cas par jour d'ici la fin mars. Au lieu de cela, l'Ontario a terminé le mois en signalant 2 333 nouveaux cas le 31 mars", a-t-il ajouté.

Traduit avec www.DeepL.com

Commentaires : 0
Participez à la discussion, postez votre commentaire ici. Votre commentaire ne sera pas visible de suite, il doit être approuvé avant d'apparaître ci-dessous

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le premier à poster

A propos

Vous l'aurez sans doute remarqué, le monde a un petit peu changé depuis le premier trimestre 2020. Pas facile de s'y retrouver parmi ce flot ininterrompu de news, infos, brèves, reportages, débats télévisés, même des encarts publicitaires... Beaucoup trop d'info tue l'info. Pourtant il en a sûrement sur ce site dont vous n'avez pas encore eu connaissance. Servez-vous et partagez.

Une image

Guide pratique pour vous protéger face à l'arrivée du variant Omicron
Guide pratique pour vous protéger face à l'arrivée du variant Omicron

A lire

L'ennemi de l'Intérieur
Alexandre Langlois
Crépuscule
Juan Branco

La vraie info est ici

Tags