Dictature sanitaire/Censure : Sud Radio dans le collimateur de YouTube

Dictature sanitaire/Censure : Sud Radio dans le collimateur de YouTube

Le 29 mars, Sud Radio a fièrement annoncé son 300.000ème abonné sur YouTube, ce qui la classe 5ème radio du pays derrière France Inter, RTL, Europe 1 et Skyrock.

Il faut dire que les vidéos de la station du groupe Fiducial cartonnent. Selon SocialBlade, elles cumulent 78,3 millions de vues en 2020, trois fois plus que l’année précédente.

Mais la love story entre Sud Radio et YouTube pourrait s’arrêter net, selon les informations de Capital.

C’est ce que craint le directeur général de la station, Patrick Roger.

Dans un email envoyé fin mars à ses équipes, il explique : « pour Youtube, il nous [faut] conserver une rigueur dans la sélection des invités sous peine de se voir sous la menace d’une suppression purement et simplement de la chaîne ».

Si YouTube s’énerve, c’est au sujet du discours sur le Covid tenu à l’antenne de Sud Radio.

La filiale de Google a durci sa politique, et interdit désormais les « informations médicales incorrectes contredisant celles des autorités sanitaires locales ou de l’OMS ».

Son site détaille les fake news désormais interdites, notamment concernant la transmission du virus, les vaccins, les remèdes miracles, etc.

En pratique, YouTube a mis en place des sanctions graduées, qui commencent par la suppression d’une vidéo, continuent avec l’interdiction de publier pendant une puis trois semaines, et culminent avec la fermeture de la chaîne. Une punition ultime que YouTube a déjà infligée à France Soir, ou à Thana TV, la chaîne des« Hold up» producteurs du film Hold up.

Dans le cas de Sud Radio, le Californien a d’ores et déjà supprimé une première vidéo : une interview du professeur Christian Perronne datant du 2 décembre.

Dans cet entretien, toujours disponible sur le site de Sud Radio, l’infectiologue controversé affirme que les vaccins contre le Covid, « faits à la va vite », sont « très dangereux » et inutiles car « le virus ne tue plus ».

Il ajoute que les vaccins à ARN messager ne sont « pas du tout des vaccins, mais des produits de thérapie génique. Il y a supercherie. On joue aux apprentis sorciers… Je suis terrorisé… Ce n’est pas possible » (cf. verbatim ci-dessous).

Malgré cela, Sud Radio a invité à nouveau Christian Perronne ce 1er avril, où il a encore tiré à boulets rouges sur ces vaccins qui « ne protégeront pas ». Toutefois, pour limiter les risques, Sud Radio n’a pas posté cette interview sur YouTube mais seulement sur Dailymotion.

Lire la suite de l'article

Par Jamal Henni


Commentaires : 0
Participez à la discussion, postez votre commentaire ici. Votre commentaire ne sera pas visible de suite, il doit être approuvé avant d'apparaître ci-dessous

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le premier à poster

A propos

Vous l'aurez sans doute remarqué, le monde a un petit peu changé depuis le premier trimestre 2020. Pas facile de s'y retrouver parmi ce flot ininterrompu de news, infos, brèves, reportages, débats télévisés, même des encarts publicitaires... Beaucoup trop d'info tue l'info. Pourtant il en a sûrement sur ce site dont vous n'avez pas encore eu connaissance. Servez-vous et partagez.

Une image

Nov 2021- Manifestations en Italie contre les mesures sanitaires
Nov 2021- Manifestations en Italie contre les mesures sanitaires

A lire

La vraie info est ici

Tags