Oh zut encore un médicament qui casse les reins du virus

Oh zut encore un médicament qui casse les reins du virus

Une équipe du CHR d’Orléans a suivi une intuition et a réalisé l’année dernière une étude clinique… sur le Truvada en traitement du Covid.

Rappel : cette molécule fait partie des “trithérapies” utilisée contre le… HIV.

Résultat ? Ils ont observé :

une baisse significative de la charge virale au niveau nasopharyngé chez les patients qui ont reçu le Truvada, poursuit le chef de service. Cette étude est une première mondiale sur le Truvada en traitement curatif des formes modérées du Covid : elle apporte des éléments faisant dire qu’il y a une activité significative. (source La République).

Rappel bis : cette molécule est… génériquée depuis 3 ans. Son prix a été divisé par 3 (de 400 à 160 euros la boîte).

Elle rejoint ainsi la longue liste des médicaments qui sont actifs contre le couillonavirus.

Mais ce qui est, de mon point de vue, le plus intéressant… est la réaction des autorités… qui n’oublions pas sont “en guerre” contre la terrible pandémie, et surtout avec la terrifiante “4ème vague” qui nous arrive sur la gueule (dixit le Gaby le Pathétique).

Un dossier relatif à l’étude a été déposé en 2020, notamment porté par le responsable de l’unité de recherche clinique du CHU de Caen, le professeur de médecine en santé publique Jean-Jacques Parienti, et par Thierry Prazuck, du CHRO. “L’Agence nationale du médicament nous a répondu qu’il n’était pas retenu, l’ANSM fait barrage”, déplore ce dernier. Il a donc “fallu batailler” pour que soient réalisés les essais cliniques autour des soixante patients, dont trente traités au Truvada.”

Oh… comme c’est surprenant !

Olivier Variant, les fonctionnaires, l’ANSM et autres agences para publiques font tout pour bloquer les traitements médicamenteux contre le Covid.

C’est une constante depuis mars 2020 (et le fameux “prenez du paracétamol”) jusqu’à aujourd’hui. Une obsession.

A part le vaccin et le doliprane, selon eux, il n’y a rien…

Alors que n’importe quelle autorité sanitaire (et politique) digne de ce nom devrait se jeter sur les résultats préliminaires autour du Truvada et lancer une chiée d’études pour vérifier et creuser.

A l’instar de ce qu’elles ont fait pour l’HCQ, l’AZM, l’ivermectine, la quercétine, la vitamine D, le zinc, etc. n’est-ce pas ?

Ah ? Non ?

Pardon.

Commentaires : 0
Participez à la discussion, postez votre commentaire ici. Votre commentaire ne sera pas visible de suite, il doit être approuvé avant d'apparaître ci-dessous

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le premier à poster

A propos

Vous l'aurez sans doute remarqué, le monde a un petit peu changé depuis le premier trimestre 2020. Pas facile de s'y retrouver parmi ce flot ininterrompu de news, infos, brèves, reportages, débats télévisés, même des encarts publicitaires... Beaucoup trop d'info tue l'info. Pourtant il en a sûrement sur ce site dont vous n'avez pas encore eu connaissance. Servez-vous et partagez.

A lire

La vraie info est ici

Tags