La colère monte : un centre de vaccination incendié en France, une chaîne de télé attaquée à Chypre

La colère monte : un centre de vaccination incendié en France, une chaîne de télé attaquée à Chypre

Un incendie a ravagé le chapiteau d’un centre de vaccination anti-covid à Urrugne (Pyrénées-Atlantiques) dans la nuit du 17 juillet. Une enquête est ouverte, Gérald Darmanin réclame des peines exemplaires.

Après l’incendie partiel d’un centre de vaccination à Urrugne (Pyrénées-Atlantiques) dans la nuit du 17 juillet, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a réagi le 18 juillet en déclarant : « De tels actes sont intolérables. La police judiciaire de Bayonne est chargée de la poursuite des investigations. Les auteurs devront être sévèrement punis. »

Selon les informations de LCI, c’est le chapiteau du centre de vaccination d’Urrugne qui a été « dévoré par les flammes ». Une enquête a été ouverte par le parquet.

Les pompiers sont intervenus aux alentours de 3h et auraient identifié plusieurs points de départ du feu. Les premiers éléments de l’enquête laisseraient penser à un incendie volontaire. Le procureur de Bayonne a fait savoir : « Le parquet a saisi le service de police judiciaire de Bayonne d’une enquête de flagrance pour destruction volontaire par incendie. »

Parmi les premiers indices retrouvés sur place, LCI précise qu’un tract portait les paroles de l’hymne national avec les mots soulignés : « Contre nous de la tyrannie ».

Le 17 juillet 110 000 personnes ont défilé en France contre les mesures anti-covid annoncées par le gouvernement avec trois rassemblements à Paris. Les manifestants protestaient contre l’obligation de la vaccination pour les soignants notamment et l’extension du pass sanitaire dans des lieux de vie comme les restaurants.

Le projet de loi sur les nouvelles mesures anti-covid, parmi lesquelles l’extension du pass sanitaire, la vaccination obligatoire pour certaines professions, ou encore le renforcement des contrôles d’isolement des personnes testées positives, est discuté en Conseil des ministre ce 19 juillet. Il doit ensuite passer devant l’Assemblée nationale le 21 juillet, puis devant le Sénat le lendemain.




À Chypre, une chaîne de télé attaquée en marge d’une manifestation contre le pass sanitaire

Lors d’une manifestation de plusieurs milliers d’opposants aux restrictions sanitaires à Chypre, une chaîne de TV locale a été attaquée après un rassemblement devant le palais présidentiel. Aucun blessé n’est à signalé.

Des milliers de manifestants opposés aux restrictions sanitaires à Chypre se sont rassemblés devant le palais présidentiel le 18 juillet, et certains ont ensuite attaqué le siège d’une chaîne de télévision locale et brûlé des voitures dans les environs, selon la police.

Le service de presse de la police a indiqué que quelque 5 000 personnes s’étaient rassemblées devant le palais présidentiel à Nicosie, capitale de l’île méditerranéenne. Environ 2 500 manifestants se sont ensuite dirigés vers le siège de la chaîne Sigma TV, incendiant au moins une voiture et occasionnant des dégâts dans le bâtiment, a ajouté le service de presse sans faire état d’arrestations ou de blessés dans l’immédiat. La commission européenne, par la voix de Stella Kyriakides, a vivement condamné l’attaque sur son compte Twitter. « Je condamne dans les termes les plus forts l’attaque lâche contre le groupe Zeus Sigma TV. La liberté de la presse est sacrée et non négociable dans notre famille européenne », a-t-elle notamment affirmé.

L’attaque contre Sigma TV constitue un « revers pour la démocratie », selon le président chypriote Nico Anasasiades

« Une attaque lâche a eu lieu le dimanche [18 juillet] soir devant notre siège » à Nicosie, a indiqué Sigma TV, précisant que les assaillants avaient lancé des pétards et endommagé les voitures du personnel. Le président chypriote Nico Anasasiades a parlé d’un « revers pour la démocratie » et assuré dans un communiqué que le gouvernement ne « céderait pas aux menaces et aux chantage ». Il a aussi précisé que les autorités allaient « punir sévèrement » ceux qui désobéissent à la loi.

Des milliers de personnes étaient rassemblées, la plupart sans masque, près des locaux de la chaîne, brandissant des pancartes contre le « pass sanitaire », a constaté une journaliste de l’AFP. Du verre brisé jonchait le sol et au moins quatre voitures portant le logo de Sigma étaient endommagées, dont une complètement brûlée, selon un vidéojournaliste de l’AFP. Le calme était revenu en fin de soirée mais des policiers étaient toujours présents. Sigma TV a ajouté que des policiers étaient entrés dans le bâtiment pour protéger les employés.

Sur les réseaux sociaux, un de ses présentateurs a publié une vidéo montrant des voitures en train de brûler et des meubles détruits vraisemblablement dans le hall du bâtiment. « Nous sommes tous en sécurité », a-t-il ajouté. La chaîne, considérée comme opposée aux militants, avait déjà été ciblée lors de précédentes manifestations contre les restrictions sanitaires dans le pays.

Chypre fait face à une quatrième vague de contaminations au coronavirus, en raison de la propagation du variant Delta. Pour la première fois, la partie sud de l’île divisée, qui compte moins de 900 000 habitants, a enregistré la semaine dernière plus de 1 000 cas en une journée. Le 18 juillet, 858 nouveaux cas dont un décès ont été enregistrés, portant le bilan total à 91 196 cas, dont 385 décès.

À partir du 20 juillet et au moins jusqu’au 31 juillet, le pass sanitaire (obtenu trois semaines après la première dose ou rétablissement du Covid) ou un test PCR ou antigénique de moins de 72 heures seront obligatoires pour entrer dans tout lieu de rassemblement de plus de 20 personnes, extérieur ou intérieur, plages et pharmacies exceptées, afin d’encourager la vaccination des jeunes. Plus de 70 % de la population éligible au vaccin a reçu une première dose, et 60 % les deux doses.

Source : francais.rt.com

Commentaires : 0
Participez à la discussion, postez votre commentaire ici. Votre commentaire ne sera pas visible de suite, il doit être approuvé avant d'apparaître ci-dessous

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le premier à poster

A propos

Vous l'aurez sans doute remarqué, le monde a un petit peu changé depuis le premier trimestre 2020. Pas facile de s'y retrouver parmi ce flot ininterrompu de news, infos, brèves, reportages, débats télévisés, même des encarts publicitaires... Beaucoup trop d'info tue l'info. Pourtant il en a sûrement sur ce site dont vous n'avez pas encore eu connaissance. Servez-vous et partagez.

A lire

Pilleurs d'Etat
Philippe Pascot

La vraie info est ici

Tags