Être ou ne plus être, telle est la réponse

Être ou ne plus être, telle est la réponse

Par Alexander Doyle

LES DERNIERS CHIFFRES

Depuis le début de l’épidémie du covid-19, 4 millions de personnes ont perdu la vie dans le monde, les décès étant majoritairement intervenus aux USA, avec plus de 606 milles (ayant officielles succombés du virus), l’Inde, presque 404 000 d’habitants, pays suivis par le Brésil. 530 K, et la France avec au dernier décompte macabre 111 000 morts.

Mais ces chiffres, hélas tristes, doivent être relativisés, seuls les “très fragiles” ayant été réellement atteints.

Parmi ces décès, tous seraient morts du virus, et presque aucun d’une comorbidité ou même de la grippe saisonnière, annuellement vecteur important de décès, et qui bizarrement, a presque totalement disparue.

Si le bilan paraît lourd à première vue, la vérité des chiffres révèle aucune hausse significative de la mortalité de la mortalité chez nos aînés, encore moins chez les plus de 50 ans, ce, depuis l’apparition mystérieuse du SARS-COV 2.


LES VARIANTS

De nouveaux variants naissent ci et là, résultant généralement de la vaccination, les deux derniers, le Delta, 60 fois plus contagieux mais sans plus de gravité et des vaccins sur le marché “très efficaces”, et l’Epsilon (découvert en Californie), débarquant juste en Europe et déjà repéré en France, peu contagieux mais plus costauds que les vaccins proposés.


STRATÉGIE FRANÇAISE

Le Président Macron et son gouvernement ont opté pour une vaccination massive et bientôt obligatoire. S’il est acceptable de picouser les personnes à risque et les professionnels de la santé, le désir galopant de vacciner obligatoirement l’ensemble des français de plus de 18 ans n’a aucun sens, ce qui semble l’idéal gouvernemental en place

Il est primordial d’agir en fonction de la faiblesse des gens, ici, les plus âgés, et de stopper l’attaque ridicule lancée contre la jeunesse. La question est: “Qui devons-nous protéger ?” - Forcément, les plus vulnérables.

Le Passe-sanitaire doit être adopté le temps de la pandémie là où les plus à risque peuvent se trouver: Théâtre...  Aucunement ailleurs. Boîte de nuit, bars, cinémas doivent absolument restés libres d’accès.  Ajoutons que depuis désormais seize mois, les jeunes étudient en distanciel, sont confinés et/ou interdits des libertés qui font leur âge. Ces jeunes, les moins vaccinés, également les moins à risque, doivent eux aussi être protégés, et pas sacrifier.

Des lois liberticides voient le jour à travers la planète et l'Europe sous des prétextes sanitaires, des décisions temporaires inquiétantes car plus aisées à ficeler qu'à dénouer. L'Internet en est un exemple, attaqué de toute part dans sa liberté, sans rapport avec la crise que nous connaissons. Des décisions de contrôle de masse sont à dénoncer.

"'​​​​​​​Être ou ne plus être, telle est la réponse"


UNE EUROPE AUX ABOIS

L'Union Européenne a encore une fois fait la preuve de son inefficacité. Aucune coordination entre pays membres, aucune entente inter-nations, aucune cohérence dans les décisions (bars ouverts ici, fermés là-bas...), l'échec est total.  L'Europe existe pour éviter les guerres, mais on apprend à cause du coronavirus qu'elle n'a ni projet véritablement global, ni l'envie de protection des peuples. L'UE, c'est en fait du chacun pour soi.


MORALITE

Bâtir un idéal de société sur le mensonge et sur leurs morts, vous infligera la vérité des vivants, un palais est toujours un lieu isolé, une fosse un peu trop brillante.

Commentaires : 0
Participez à la discussion, postez votre commentaire ici. Votre commentaire ne sera pas visible de suite, il doit être approuvé avant d'apparaître ci-dessous

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le premier à poster

A propos

Vous l'aurez sans doute remarqué, le monde a un petit peu changé depuis le premier trimestre 2020. Pas facile de s'y retrouver parmi ce flot ininterrompu de news, infos, brèves, reportages, débats télévisés, même des encarts publicitaires... Beaucoup trop d'info tue l'info. Pourtant il en a sûrement sur ce site dont vous n'avez pas encore eu connaissance. Servez-vous et partagez.

Une image

Croire que l'industrie pharmaceutique lutte contre les maladies, c'est comme croire que les fabricants d'armes luttent pour la paix
Croire que l'industrie pharmaceutique lutte contre les maladies, c'est comme croire que les fabricants d'armes luttent pour la paix

A lire

La vraie info est ici

Tags