Et si la Covid-19 s’était échappée d’un laboratoire militaire US ?

Et si la Covid-19 s’était échappée d’un laboratoire militaire US ?

La République populaire de Chine a débuté une campagne médiatique pour obtenir des informations sur les activités du laboratoire militaire états-unien de Fort Detrick.

Compte tenu l’affaire de la contamination volontaire à l’anthrax, en 2001, et au vu des accusations lancées contre le laboratoire chinois P4 de Wuhan, Beijing estime qu’une fuite de Fort Detrick pourrait être à l’origine de l’épidémie de Covid-19.

Il a actuellement été établi que le laboratoire chinois P4 de Wuhan avait contracté indirectement avec le directeur de l’Institut national US des maladies allergiques et infectieuses (US National Institute of Allergy and Infectious Diseases — NIAID), le docteur Anthony Fauci.

Cet ancien collaborateur du secrétaire à la Défense Donald Rumsfeld avait payé avec de l’argent public détourné des recherches sur les gains de fonction sur des virus de chauve-souris.

Ce type de recherche est illégal aux États-Unis en raison de son exceptionnelle dangerosité.

La transaction était passée par l’intermédiaire d’EcoHealth Alliance, dont le directeur Peter Daszak, avait publié un article fallacieux dans The Lancet affirmant que la Covid-19 avait une origine naturelle. Les co-auteurs de cette étude sont tous revenus sur leur affirmation et ont dénoncé les liens de subordination de Peter Daszak. Ce dernier était par ailleurs membres de la Commission d’enquête de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) qui a conclu à l’innocence du laboratoire de Wuhan.

Aussi choquante que soit cette affaire, elle ne prouve pas du tout que le laboratoire de Wuhan soit impliqué dans l’épidémie de Covid-19.

Le laboratoire militaire US de Fort Detrick était responsable de la fabrication des spores d’anthrax qui ont été envoyés par voie postale à des hommes politiques et des médias US dans la foulée des attentats du 11 septembre 2001.

Les recherches qu’il poursuit sont illégales aux États-Unis. Cependant le laboratoire dispose d’antennes hors du territoire US, notamment le Richard Lugar Center for Public Health Research en Géorgie [1].

Fort Detrick a été contraint de fermer temporairement son laboratoire à l’été 2019 sur injonction de l’autorité sanitaire US (CDC). En décembre 2020, une mystérieuse infection respiratoire a atteint les voisins de Fort Detrick. C’est au même moment que la Covid-19 a fait son apparition à Wuhan.


[1] « Les expériences du Pentagone en Géorgie provoquent une épidémie de peste porcine en Belgique », 7 octobre 2018, « Les crimes de Gilead Sciences masquent-ils des tests du Pentagone ? », Réseau Voltaire, 4 octobre 2018. « La Géorgie dénonce la transformation par la Russie des lignes de démarcation », par David Zalkaliani, Réseau Voltaire, 22 mai 2020.

Commentaires : 0
Participez à la discussion, postez votre commentaire ici. Votre commentaire ne sera pas visible de suite, il doit être approuvé avant d'apparaître ci-dessous

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le premier à poster

A propos

Vous l'aurez sans doute remarqué, le monde a un petit peu changé depuis le premier trimestre 2020. Pas facile de s'y retrouver parmi ce flot ininterrompu de news, infos, brèves, reportages, débats télévisés, même des encarts publicitaires... Beaucoup trop d'info tue l'info. Pourtant il en a sûrement sur ce site dont vous n'avez pas encore eu connaissance. Servez-vous et partagez.

A lire

Vaccins: on nous aurait menti?
Me Jean-Pierre Joseph
Avec les compliments du guide
Fabrice Arfi & Karl Laske

La vraie info est ici

Tags