Les athlètes belges et britanniques refusent « leur deuxième injection de Covid avant les Jeux olympiques de Tokyo » !

Les athlètes belges et britanniques refusent « leur deuxième injection de Covid avant les Jeux olymp

Après le cas Ch. Lemaitre, les athlètes sont de plus en plus méfiants face à la vaccination anti covid et pour cause. Curieusement cette info ne fait pas du tout la une des plateau télé… Selon les promoteurs de la vaccination les « athlètes belges ont refusé la chance d’avoir leur deuxième vaccin » ! C’est de la pure folie ! Ce n’est plus de la médecine mais du vulgaire marketing !



Les Jeux olympiques de Tokyo, qui ont été reportés, débuteront dans un peu moins d’un mois.

L’objectif est que la majorité des athlètes soient entièrement vaccinés avant les Jeux.

L’état d’urgence vient d’être levé à Tokyo, où les Jeux olympiques approchent à grands pas.

Il a été révélé que 10 ou 12 athlètes belges n’ont pas eu leur deuxième vaccin.

Les stars de l’équipe de Grande-Bretagne refusent de se faire vacciner malgré l’offre de vaccination accélérée.

Découvrez les dernières informations sur les Jeux olympiques de Tokyo, notamment le programme, le tableau des médailles et les résultats, ici même.

Le directeur du Comité olympique belge a révélé que 10 ou 12 athlètes belges ont refusé leur deuxième vaccin Covid avant les Jeux de Tokyo.

Les Jeux olympiques reportés se dérouleront dans un peu moins d’un mois, et l’état d’urgence en vigueur à Tokyo depuis avril n’a été levé que dimanche dernier en raison de la pandémie de Covid.

En mai, le CIO avait écrit à tous les comités olympiques nationaux qu’il s’attendait à ce que plus de 80 % des participants soient vaccinés d’ici au 23 juillet, alors que les craintes sont encore très vives à Tokyo – des manifestations de masse ont eu lieu dans la ville contre l’organisation des Jeux en raison de la situation préoccupante.

Et maintenant, Olav Spahl a révélé que certains athlètes belges ont refusé la chance d’avoir leur deuxième vaccin Covid par crainte que cela n’affecte leurs performances, et que certains athlètes de l’équipe de Grande-Bretagne ont également refusé le vaccin.

Il est évident que nous devons comprendre les besoins et les préoccupations de la population », a déclaré M. Spahl au journal belge Het Laatste Nieuws.

Ils craignent que les étrangers n’apportent le virus, mais nous sommes en contact avec des personnes sur place et elles nous donnent l’impression que la situation là-bas devient également positive. Un peu comme ici.

Avec notre délégation, nous sommes bien préparés et prêts à partir. Nous avons pu donner des certitudes à nos athlètes grâce à notre campagne de vaccination : 90 % des athlètes sont vaccinés.

Il est vrai qu’un certain nombre d’athlètes n’ont pas fait de deuxième essai, parce qu’ils ont l’impression subjective que cela pourrait avoir une influence négative sur leurs performances.

Nous prenons en compte les sentiments des athlètes. Il n’y en a pas tant que ça, d’ailleurs. Dix ou douze.

Par ailleurs, l’Association olympique britannique a révélé vendredi que certains athlètes de l’équipe britannique ont également refusé de se faire vacciner par le Covid.

La délégation britannique s’est vu proposer des vaccins accélérés afin que ses stars puissent être complètement vaccinées avant de se rendre au Japon.

Cependant, le directeur général de la BOA, Andy Anson, a admis : « Certaines personnes n’ont pas voulu se faire vacciner et nous essayons de les convaincre que c’est la bonne chose à faire.

Ce n’est pas obligatoire, les gens ont le droit de choisir et nous devons le respecter, mais ce n’est pas forcément utile.

Entre-temps, les athlètes olympiques belges ont suivi les traces de leurs footballeurs, puisque près de la moitié de l’équipe de l’Euro a refusé de prendre la piqûre de Pfizer, craignant que ses effets secondaires ne ruinent leurs chances de remporter le tournoi.

La révélation du directeur olympique belge intervient quelques jours seulement après que les responsables de Tokyo ont présenté les nouvelles directives relatives au Covid pour les Jeux.

La décision d’autoriser un maximum de 10 000 spectateurs lors des événements qui se dérouleront le mois prochain a été prise en début de semaine. Il a également été annoncé à tous les supporters que « les masques doivent être portés en permanence sur les sites » et qu’il est « interdit de parler à voix haute ou de crier » afin de limiter la propagation du Covid.

Aujourd’hui, le comité d’organisation local a publié d’autres directives. Les détenteurs de billets ne peuvent pas chanter sur les sites, ni taper dans la main des autres spectateurs, et il leur est demandé de ne pas parler sur le chemin des sites où se déroulent les événements, y compris dans les transports publics.

D’autres directives remarquables conduisant à une atmosphère tamisée comprennent l’interdiction de faire du bruit, de brandir des serviettes apportées pour se nettoyer les mains afin d’encourager les athlètes, ainsi que l’interdiction de demander des autographes aux stars lors des événements.

Il sera également interdit d’apporter de l’alcool et de l’acheter sur place, ajoutent les directives.

Les spectateurs devront se couvrir le visage, mais il leur est conseillé de tenir compte de la possibilité de souffrir d’un coup de chaleur, les directives reconnaissant que le port d’un masque pourrait augmenter le risque.

Toutefois, les spectateurs n’auront pas à fournir la preuve qu’ils ont été vaccinés ou qu’ils ont subi un test Covid-19 négatif pour entrer dans les salles de spectacle et il y aura un tirage au sort parmi les détenteurs de billets existants pour décider qui sera présent.

Commentaires : 0
Participez à la discussion, postez votre commentaire ici. Votre commentaire ne sera pas visible de suite, il doit être approuvé avant d'apparaître ci-dessous

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le premier à poster

A propos

Vous l'aurez sans doute remarqué, le monde a un petit peu changé depuis le premier trimestre 2020. Pas facile de s'y retrouver parmi ce flot ininterrompu de news, infos, brèves, reportages, débats télévisés, même des encarts publicitaires... Beaucoup trop d'info tue l'info. Pourtant il en a sûrement sur ce site dont vous n'avez pas encore eu connaissance. Servez-vous et partagez.

A lire

La vraie info est ici

Tags