Concerts annulés après le refus du chanteur du groupe HK et Les Saltimbanks du pass sanitaire

Concerts annulés après le refus du chanteur du groupe HK et Les Saltimbanks du pass sanitaire

Le groupe HK et Les Saltimbanks a annulé plusieurs dates de concerts à des festivals cet été après que le chanteur a annoncé qu’il refusait de se produire là où le pass sanitaire et les publics assis sont imposés.

Il se défend de devenir le symbole de « quelque mouvement que ce soit ». Le chanteur du groupe de reggae HK et Les Saltimbanks a justifié mi-mai dans un long message sa décision de ne pas jouer dans les événements où le pass sanitaire et le public assis sont exigés.

Conséquence de cette décision, le groupe a annoncé le 28 mai qu’au moins trois concerts en juillet étaient annulés respectivement aux festivals de Château Rock à Château-l’Evêque (Dordogne), Zik Zac à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), festival de l’Etang de Thau (Hérault), ainsi que d’autres avec lesquels le groupe était « en contacts avancés ».

« Après y avoir beaucoup réfléchi, voilà : je ne chanterai pas dans des endroits où il sera demandé au public de rester assis, et je ne chanterai pas dans des endroits demandant au public de présenter un pass sanitaire à l’entrée ».

« Mais on vous rassure, il y aura bien des festivals, des concerts et des spectacles où on pourra se retrouver cet été », a précisé le groupe, sans plus de détails à ce stade.

Deux semaines plus tôt, le chanteur avait expliqué sa décision dans un long billet posté sur Facebook. « Après y avoir beaucoup réfléchi, voilà : je ne chanterai pas dans des endroits où il sera demandé au public de rester assis, et je ne chanterai pas dans des endroits demandant au public de présenter un pass sanitaire à l’entrée », avait-il résolu, précisant ne pas partir en « croisade » ou porter un quelconque « jugement » sur les artistes qui décideraient d’agir autrement.

Un post scriptum à l’attention des organisateurs de concerts où le groupe jouera leur fait une demande, celle de ne pas tenter de forcer le public à s’assoir pendant leur chanson intitulée Danser encore.

« C’est une simple question de cohérence et de bon sens », conclut le message.

Commentaires : 0
Participez à la discussion, postez votre commentaire ici. Votre commentaire ne sera pas visible de suite, il doit être approuvé avant d'apparaître ci-dessous

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le premier à poster

A propos

Vous l'aurez sans doute remarqué, le monde a un petit peu changé depuis le premier trimestre 2020. Pas facile de s'y retrouver parmi ce flot ininterrompu de news, infos, brèves, reportages, débats télévisés, même des encarts publicitaires... Beaucoup trop d'info tue l'info. Pourtant il en a sûrement sur ce site dont vous n'avez pas encore eu connaissance. Servez-vous et partagez.

A lire

La vraie info est ici

Tags