Déjà presque 12 000 morts et plus de 1,2 million d’effets secondaires susceptibles d’être liés aux « vaccins » anti-covid dans l’UE

Déjà presque 12 000 morts et plus de 1,2 million d’effets secondaires susceptibles d’être liés aux «

par Frédéric Gobert.

Inoculer une substance mettant en péril la vie d’un être humain en toute connaissance de cause est un crime.

Imposer un «  passeport sanitaire  » pour imposer ces substances appelées improprement «  vaccins  » anti-covid, susceptibles de causer des millions d’effets secondaires sans résolution à ce jour et des dizaines milliers de décès dans le monde, sans parler des innombrables effets de tous ordres, à moyen et (très) long terme, déjà relevés par nombre de généticiens, épidémiologistes, etc., est un acte dont on peut se demander s’il n’est pas criminel.

S’il s’agit d’un crime, les responsables (politiques, industriels, médiatiques…) qui, en toute connaissance des risques et des chiffres – publics – cités notamment dans cet article, ont encouragé, voire exigé la «  vaccination  » anti-covid et le «  passeport sanitaire  » devront rendre des comptes, être jugés et condamnés.

Le 3 avril 2021, 5 966 décès étaient officiellement susceptibles d’être liés aux quatre « vaccins » utilisés dans l’Union européenne.

Le 24 avril 2021, 8 686 décès étaient officiellement susceptibles d’être liés à ces trois « vaccins » pour les seuls « vaccins » Moderna, Pfizer et Astrazeneca.

Au 15 mai 2021, ce sont 11 529 décès qui sont officiellement susceptibles d’être liés aux quatre « vaccins ».

Entre le 3 avril et le 15 mai 2021, soit en six semaines seulement, le nombre de décès susceptibles d’être liés aux quatre « vaccins » dans l’Union européenne a tout simplement presque doublé.

Le total des « effets indésirables susceptibles d’être liés à l’utilisation » des quatre « vaccins » Moderna, Pfizer, Astrazeneca et Janssen se monte (au 15 mai 2021) à 1 241 141, dont 728 468 effets secondaires non résolus, « en cours de résolution », résolus avec des séquelles ou à l’issue indéterminée (total des colonnes 2, 5, 6 et 7).

Le 3 avril 2021, ce sont 453.752 effets secondaires non résolus, « en cours de résolution », résolus avec des séquelles ou à l’issue indéterminée (« unknown ») qui étaient recensés.

Entre le 3 avril et le 15 mai 2021, en six semaines, on observe donc une augmentation de 60% d’effets secondaires non résolus, « en cours de résolution », résolus avec des séquelles ou à l’issue indéterminée.

Lire la suite

Commentaires : 0
Participez à la discussion, postez votre commentaire ici. Votre commentaire ne sera pas visible de suite, il doit être approuvé avant d'apparaître ci-dessous

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le premier à poster

A propos

Vous l'aurez sans doute remarqué, le monde a un petit peu changé depuis le premier trimestre 2020. Pas facile de s'y retrouver parmi ce flot ininterrompu de news, infos, brèves, reportages, débats télévisés, même des encarts publicitaires... Beaucoup trop d'info tue l'info. Pourtant il en a sûrement sur ce site dont vous n'avez pas encore eu connaissance. Servez-vous et partagez.

ADR Reports

Une image

Je vends de l'occasion comme neuf, seulement deux doses
Je vends de l'occasion comme neuf, seulement deux doses

A lire

Le traître et le néant
Gérard Davet, Fabrice Lhomme

Tags