Le Brésil suspend l’utilisation de l’AstraZeneca chez les femmes enceintes après un décès !

Le Brésil suspend l’utilisation de l’AstraZeneca chez les femmes enceintes après un décès !

Le gouvernement fédéral brésilien a suspendu mardi la vaccination des femmes enceintes avec le vaccin COVID-19 d’AstraZeneca (AZN.L), après qu’une future mère à Rio de Janeiro soit décédée d’un accident vasculaire cérébral probablement lié à l’inoculation.

Franciele Francinato, coordinatrice du programme de vaccination du ministère de la Santé, a déclaré aux journalistes que la suspension avait été décidée par mesure de précaution après que l’organisme de réglementation de la santé, Anvisa, ait émis un avertissement sur l’utilisation du vaccin chez les femmes enceintes plus tôt dans la journée.

Les autorités enquêtent sur l’incident. La suspension s’applique uniquement au vaccin d’AstraZeneca et non aux vaccins développés par Sinovac (SVA.O) et Pfizer Inc (PFE.N) qui sont également utilisés dans le pays.

La femme enceinte de Rio de Janeiro est décédée après avoir reçu le vaccin d’AstraZeneca, selon le secrétaire d’État à la santé, Alexandre Chieppe.

Anvisa a déclaré que la femme de 35 ans, qui était enceinte de 23 semaines, est décédée d’un accident vasculaire cérébral hémorragique lundi après s’être présentée à l’hôpital cinq jours plus tôt.

« L’événement indésirable grave d’un accident vasculaire cérébral hémorragique a été évalué comme pouvant être lié à l’utilisation du vaccin administré à la femme enceinte », a déclaré Anvisa dans un communiqué.

AstraZeneca a déclaré dans un communiqué que les femmes enceintes et celles qui allaitent ont été exclues des essais cliniques de son vaccin COVID-19. Les études menées sur des animaux n’ont pas apporté de preuves directes ou indirectes d’effets nocifs sur la grossesse ou le développement du fœtus, ajoute la déclaration.

Anvisa a déclaré qu’elle n’avait été informée d’aucun autre événement indésirable chez les femmes enceintes recevant le vaccin.

Le vaccin d’AstraZeneca est produit et distribué au Brésil dans le cadre d’un partenariat avec l’institut de santé publique Fiocruz.

La présidente de Fiocruz, Nisia Trindade, a déclaré aux journalistes que la suspension était nécessaire.

La décision nationale de suspendre l’utilisation du vaccin chez les femmes enceintes fait suite à des décisions similaires prises par les États de Rio et de Sao Paulo plus tôt dans la journée, citant la recommandation d’Anvisa.

Le Brésil a enregistré la deuxième épidémie de COVID-19 la plus meurtrière au monde, le ministère de la santé ayant annoncé mardi que le nombre officiel de décès s’élevait à plus de 425 000.

Commentaires : 0
Participez à la discussion, postez votre commentaire ici. Votre commentaire ne sera pas visible de suite, il doit être approuvé avant d'apparaître ci-dessous

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le premier à poster

A propos

Vous l'aurez sans doute remarqué, le monde a un petit peu changé depuis le premier trimestre 2020. Pas facile de s'y retrouver parmi ce flot ininterrompu de news, infos, brèves, reportages, débats télévisés, même des encarts publicitaires... Beaucoup trop d'info tue l'info. Pourtant il en a sûrement sur ce site dont vous n'avez pas encore eu connaissance. Servez-vous et partagez.

A lire

Le scandale Ivermectine
Jean-Loup Izambert
Le président des ultra-riches
Michel & Monique Pinçon-Charlot

La vraie info est ici

Tags