Youpi, le passeport sanitaire puis sociétal se met en place

Youpi, le passeport sanitaire puis sociétal se met en place

Saupoudrez un peu d’urgence sur de la peur, et vous pourrez tout justifier : utilisant l’épidémie de coronavirus comme prétexte en or massif, l’Europe accélère à présent la mise en place d’un passeport sanitaire largement poussé par les autorités de certains pays, France en tête, trop heureuses d’enfin trouver un moyen de pister finement, contrôler et contraindre des populations vraiment trop turbulentes.

Reconnaissons aux autorités d’avoir su jouer leur partition avec efficacité, maniant tour à tour bâton et carotte sur les populations : le bâton fut généreusement distribué en multipliant les confinements, et ce alors que, le temps passant, il a été largement montré depuis qu’ils ne servent à rien pour contre-carrer l’épidémie. Les restrictions administratives débiles se sont multipliées (à tel point que même un galimatias gluant de moraline comme le New-York Times est obligé de reconnaître que la bureaucratie française est allé bien trop loin), les vexations scientifiquement idiotes aussi (combien d’énarques faut-il pour vous visser un masque au pif ?) et l’ambiance du pays, déjà assez moyennement folichonne, s’est encore dégradée à chaque bordée d’amendes et chaque nouvelle conférence de presse des tamponneurs de cerfa glorifiés qui forment le gouvernement français.

Quant à la carotte, elle a été d’autant plus facile à brandir qu’un nombre consternant d’individus est tombé dans le panneau : moyennant une limitation calibrée des libertés de tous, on va vous redonner un droit qu’on n’aurait jamais dû vous prendre. Magie des détournements sémantiques : l’autorisation de réouverture des magasins n’est plus un dû d’un gouvernement de vicelards aux abois, mais une grâce que ce dernier accorde en échange d’une petite formalité consistant essentiellement à traquer tout le monde et à ostraciser des bien-portants en jouant sur une habile inversion de la charge de la preuve, tout asymptomatique étant malade à moins de pouvoir garantir sa bonne santé, cerfa (électronique de surcroît) en pogne.

Et même si les Français se sont largement montrés hostiles à l’idée, « l’élite » déroule son plan, imperturbable : chacun devra avoir la preuve tangible qu’il est en bonne santé pour ne pas être ostracisé légalement, appliquant ainsi une méthode qui vole à la face d’un principe de base dans une société d’individus libres, et ce, alors que s’y oppose pourtant une majorité, consciente des dérives dramatiques que la pratique entraînera inévitablement.

Mais voilà : la classe caquetante et la classe au pouvoir s’agitent si bruyamment qu’on les croit nombreux. Ils sont alors rapidement rejoints par l’inévitable fraction d’hystériques manipulés et d’idiots utiles acquiesçant goulûment pour éviter de développer une opinion antagoniste qui risquerait de les faire mal voir auprès des premiers, qu’ils rêvent, amoureux transis, de rejoindre un jour.

Le passeport sanitaire sera donc mis en place.

Lire la suite

Commentaires : 0
Participez à la discussion, postez votre commentaire ici. Votre commentaire ne sera pas visible de suite, il doit être approuvé avant d'apparaître ci-dessous

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le premier à poster

A propos

Vous l'aurez sans doute remarqué, le monde a un petit peu changé depuis le premier trimestre 2020. Pas facile de s'y retrouver parmi ce flot ininterrompu de news, infos, brèves, reportages, débats télévisés, même des encarts publicitaires... Beaucoup trop d'info tue l'info. Pourtant il en a sûrement sur ce site dont vous n'avez pas encore eu connaissance. Servez-vous et partagez.

A lire

La vraie info est ici

Tags