Ne vous laissez pas influencer par le battage médiatique sur le nouveau virus chinois

Ne vous laissez pas influencer par le battage médiatique sur le nouveau virus chinois

Un journaliste de CNN diffuse depuis Wuhan, en Chine, un reportage sur la récente épidémie virale.

Il n'y a personne à proximité qui pourrait éventuellement le contaminer - à moins que le cameraman ait une toux et des éternuements dignes du Livre Guinness des records.

Alors pourquoi insiste-t-il pour porter un masque chirurgical bleu pendant qu'il parle ?

C'est ce qu'on appelle de la "dramaturgie", qui fait cruellement défaut, car il semble que cette épidémie du virus 2019-nCoV ou Wuhan n'ait rien de très spécial.

On devrait en fait l'appeler le DvV, ou virus du déjà vu, car nous avons déjà vécu ces hystéries.

Encore et encore.

Le sida hétérosexuel, Ebola à plusieurs reprises, la grippe porcine H1N1 qui était en fait beaucoup plus bénigne que la grippe ordinaire et, surtout, le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) en 2003.

Une fois que vous commencez à démystifier l'hystérie de masse liée aux épidémies, cela devient facile, car les mêmes schémas se répètent.

Le meilleur remède à toute hystérie épidémique est la perspective. En quoi cette nouvelle épidémie est-elle différente et donc potentiellement plus dangereuse que les autres maladies auxquelles nous avons été confrontés dans le passé ou auxquelles nous sommes confrontés actuellement ?

Wuhan est sans cesse qualifié de "mortel", mais il en va de même pour tous les autres virus que la plupart des gens connaissent. Mais particulièrement mortel ? Près de 600 cas ont été confirmés et au moins 17 décès ont été signalés.

Un Américain infecté se porterait bien. Il est probablement vrai que le nombre de décès est sous-estimé, mais il est certain que le nombre d'infections l'est. Probablement comme pour la grippe, par exemple, la grande majorité des personnes infectées ont des symptômes si légers qu'elles ne consultent pas un médecin.

Pour cette raison, une comparaison avec le taux de mortalité de la grippe aux États-Unis est également très difficile. Selon les Centres de contrôle et de prévention des maladies, le taux normal de mortalité due à la grippe se situe entre 8,5 % et 17 % des hospitalisations, ce qui est considérablement plus élevé qu'à Wuhan. Mais en comptant toutes les maladies, signalées et estimées, il est beaucoup plus faible.

Ce que nous pouvons dire avec certitude, c'est que Wuhan sera bien pire en Chine, tout simplement parce que les soins de santé y sont largement inférieurs. Il semble que, comme la grippe, le Wuhan tue généralement par des infections secondaires souvent traitables. Enfin, traitables en Occident. Vous seriez surpris du nombre de maladies potentiellement mortelles (malaria, tuberculose) que les Américains contractent et qui font des ravages dans la plupart des pays du monde, mais ne tuent pratiquement personne.

Il semble également que les personnes les plus susceptibles de mourir du virus de Wuhan présentent le même profil que les victimes de la grippe : les personnes âgées de plus de 65 ans, celles dont le système immunitaire est affaibli et celles qui présentent de graves pathologies préexistantes. Deux des 17 personnes décédées à Wuhan étaient âgées de 89 ans et souffraient de pathologies préexistantes ; la plus jeune avait 48 ans et souffrait de diabète et d'un accident vasculaire cérébral.

La contagiosité est très importante, bien sûr. Mais jusqu'à présent, rien ne prouve que la maladie de Wuhan, signalée pour la première fois il y a plus de trois semaines, soit plus contagieuse que la grippe ou se propage différemment.

Ce sont là les facteurs importants ; tout le reste n'est que bruit et paranoïa de type "chapeau d'aluminium".

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Commentaires : 0
Participez à la discussion, postez votre commentaire ici. Votre commentaire ne sera pas visible de suite, il doit être approuvé avant d'apparaître ci-dessous

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le premier à poster

A propos

Vous l'aurez sans doute remarqué, le monde a un petit peu changé depuis le premier trimestre 2020. Pas facile de s'y retrouver parmi ce flot ininterrompu de news, infos, brèves, reportages, débats télévisés, même des encarts publicitaires... Beaucoup trop d'info tue l'info. Pourtant il en a sûrement sur ce site dont vous n'avez pas encore eu connaissance. Servez-vous et partagez.

Une image

Théories du complot
Théories du complot

A lire

La vraie info est ici

Tags