L'Italie interdit un lot d'AstraZeneca après deux décès en Sicile

L'Italie interdit un lot d'AstraZeneca après deux décès en Sicile

Les autorités sanitaires italiennes ont ordonné le retrait d'un lot de vaccin AstraZeneca suite au décès de deux hommes en Sicile, qui avaient récemment été vaccinés, a déclaré jeudi une source proche du dossier.

L’autorité pharmaceutique italienne Aifa a confirmé qu’elle mettait fin à l’utilisation d’un lot de vaccins par mesure de «précaution», ajoutant qu’aucun lien n’avait été établi entre le vaccin et les «événements indésirables graves» ultérieurs.

Elle n'a pas précisé de quels incidents il était question. Cependant, la source a déclaré que les autorités sanitaires avaient réagi à la suite du décès ce mois-ci de Stefano Paterno, un officier de la marine de 43 ans, et de Davide Villa, un policier de 50 ans, qui avaient tous deux reçu des injections du lot ABV2856 d'AstraZeneca. Stefano Paterno est décédé d'une crise cardiaque mardi, le lendemain de sa vaccination.

Davide Villa est décédé le week-end, environ 12 jours après son inoculation.

Les journaux locaux ont déclaré qu'il était tombé malade dans les 24 heures suivant son injection et ont rapporté que les médecins avaient diagnostiqué une thrombose veineuse profonde, qui a ensuite entraîné une hémorragie cérébrale.

La décision de l’Italie est intervenue quelques heures après que le Danemark et la Norvège ont annoncé qu’ils suspendaient temporairement l’utilisation des vaccins AstraZeneca après avoir signalé la formation de caillots sanguins chez certains vaccinés.

AstraZeneca a déclaré jeudi à Reuters dans un communiqué que la sécurité de son vaccin avait été largement étudiée dans des essais sur l'homme et les données évaluées par des pairs avaient confirmé que le vaccin était "généralement" bien toléré. Le fabricant de médicaments a déclaré plus tôt cette semaine que ses injections étaient soumises à des contrôles de qualité stricts et rigoureux et qu'il n'y avait eu «aucun événement indésirable grave confirmé associé au vaccin».

Dans un autre développement, l'Autriche a cessé dimanche d'utiliser un lot de vaccins AstraZeneca, tout en enquêtant sur un décès dû à des troubles de la coagulation et une maladie due à une embolie pulmonaire.

Le lot en cause dans cette affaire n'était pas le même que le lot sous examen en Italie. Aifa a déclaré qu’elle travaillait en étroite collaboration avec l’organisme de réglementation pharmaceutique de l’Union européenne, l’Agence européenne des médicaments (EMA), sur cette question.

Les magistrats de l'île méditerranéenne ont ouvert des enquêtes sur les décès de Paterno et Villa, dont aucun n'avait de problèmes de santé.

Reportage d'Emilio Parodi et Angelo Amante; Écriture de Crispian Balmer; Édité par Gavin Jones

Les morts sont causées par des lots différents dans différents pays, donc rien à voir avec les lots mais avec la composition du vaccin lui-même...

Commentaires : 0
Participez à la discussion, postez votre commentaire ici. Votre commentaire ne sera pas visible de suite, il doit être approuvé avant d'apparaître ci-dessous

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le premier à poster

A propos

Vous l'aurez sans doute remarqué, le monde a un petit peu changé depuis le premier trimestre 2020. Pas facile de s'y retrouver parmi ce flot ininterrompu de news, infos, brèves, reportages, débats télévisés, même des encarts publicitaires... Beaucoup trop d'info tue l'info. Pourtant il en a sûrement sur ce site dont vous n'avez pas encore eu connaissance. Servez-vous et partagez.

A lire

Médias
Philippe Merlant, Luc Chatel

La vraie info est ici

Tags