Vaccins : les labos auront l’immunité… plus des indemnités en cas de problème

Vaccins : les labos auront l’immunité… plus des indemnités en cas de problème

C’est la cerise confite sur la forêt noire.

La petite ombrelle en papier dans le cocktail…

C’est enfin la version moderne et factorisée à l’échelle mondiale du si français “responsable mais pas coupable“.

Avec l’ajout d’un codicille diabolique : “et plus riche encore” !

Les pays achètent aux labos des centaines de millions de doses de plusieurs vaccins qui n’existent pas (lire article ici), pour une maladie… qui n’est plus dangereuse.

Mais en plus…de nombreux pays ont accepté de donner l’immunité à ces sociétés , voire même semble t-il de les indemniser en cas de problèmes, comprendre effets secondaires aussi inattendus que dangereux, et sans limitation dans le temps !

Un cadre dirigeant chez AstraZeneca explique avec gourmandise à

Reuters :

In the contracts we have in place, we are asking for indemnification. For most countries it is acceptable to take that risk on their shoulders because it is in their national interest

Et la punchline :

“This is a unique situation where we as a company simply cannot take the risk if in … four years the vaccine is showing side effects.

Voilà. Qui sera responsable alors ? Pas eux, c’est clair ! Qui alors ? Personne. Quintessence de la magie couillonavirale à l’oeuvre.

A noter : AstraZeneca, deuxième plus gros laboratoire britannique, a sécurisé la fourniture de plus de 2 milliards de doses dans le monde… Et a promis de ne pas faire de profits (? !) dessus, affirmant même que les Etats-Unis auront le droit de vérifier ses comptes…

La covidémence permet de créer une telle situation. La pseudo pandémie leur impose quelque chose d’impossible : créer des vaccins efficaces et sans danger en quelques mois, donc il est facile pour les labos d’exiger et d’obtenir de telles clauses, totalement invraisemblables.

Essayez d’extrapoler de telles clauses pour… toutes les autres relations économiques classiques (achats de bien et de services à des sociétés privées ou publiques)…

Le fournisseur ne serait jamais responsable mais en plus recevrait des indemnités si ses produits provoquent des dommages ? !

C’est du délire.

En tout cas, c’est une loi spécifique déjà aux Etats-Unis, pour la partie responsabilité (Public Readiness and Emergency Preparedness, de 2005), obtenue par le lobby de l’industrie pharmaceutique.

Plus que jamais, la perspective d’une gigantesque “Roselyne Bachelot” se précise.

Je partage l’avis de Jean-Dominique Michel (vidéo ici) : le cheptel se révoltera face à ces vaccins. Et au fond, peu de gens accepteront de passer à la casserole.

Problème : si nous avons raison, cela renforcera la volonté des covidéments les plus extrémistes de… passer en force en rendant les vaccins obligatoires (ils y travaillent activement déjà, voir par exemple l’Australie).

(source article Le Figaro)

(source article Reuters original)

(source article RT)

Commentaires : 0
Participez à la discussion, postez votre commentaire ici. Votre commentaire ne sera pas visible de suite, il doit être approuvé avant d'apparaître ci-dessous

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le premier à poster

A propos

Vous l'aurez sans doute remarqué, le monde a un petit peu changé depuis le premier trimestre 2020. Pas facile de s'y retrouver parmi ce flot ininterrompu de news, infos, brèves, reportages, débats télévisés, même des encarts publicitaires... Beaucoup trop d'info tue l'info. Pourtant il en a sûrement sur ce site dont vous n'avez pas encore eu connaissance. Servez-vous et partagez.

A lire

Le scandale Ivermectine
Jean-Loup Izambert
Vaccins oui ou non ?
Stefano Montanari, Antonietta Gatti, Serge Rader

La vraie info est ici

Tags