Le PaSS néonazi dans sa monstruosité tranquille

Le PaSS néonazi dans sa monstruosité tranquille

Par Lucien Samir Oulahbib

Le V qui fait office de prothèse sociopathe au soi-disant « Ministre de la Santé » veut par ses insultes à répétition (qu’il s’adresse en fait à lui-même) amoindrir les gens raisonnables considérés ainsi comme des parias parce qu’ils sont non injectés. Mais ce faisant, il veut masquer évidemment le fait que la plupart des « cas » actuellement mesurés sont, justement, des injectés (!), en Allemagne (70 %) comme en France (à 90 %, souligne Martine Wonner à partir de 25′ et elle indique aussi que la majorité des malades en réa sont des injectés). Ceci est après tout logique, puisque cette expérimentation — ayant détourné la technique ARNm à mauvais escient — (et toujours sous AMM conditionnelle) injecte la partie la plus virulente du vaccin, la Spike S, en vue au départ de susciter artificiellement (par injonction paradoxale, d’un certain côté) la création d’anticorps. Mais ceux-ci s’estompent lorsque la vraie rencontre virale n’a en fin de compte pas eu lieu ; ce qui n’empêche pas que pour certains les effets secondaires soient non quelconques et parfois mortels (jusqu’à affaiblir voire dé-cons-truire durablement le système immunitaire naturel).

Mais ces dégâts collatéraux sont d’autant plus soigneusement cachés (ici statistiquement) — comme le font les assassins lorsqu’ils font disparaître leurs victimes — que le camouflage de cette obligation injectable évite alors l’obligation d’indemniser (comme l’indique Maître David Guyon). Par le trompe-l’œil de l’impératif moral (ce serait un « devoir » selon les vœux de l’autre V faisant office de prothèse présidentielle) la Secte affairiste-hygiéniste au pouvoir passe cette obligation sous silence, ce qui est d’une perversité rare.

Le V, lui, n’en a cure, enfermé délicieusement dans sa bulle sectaire (tout en montrant du doigt encore une fois « l’autre » — avant extermination ? Nous en sommes qu’à deux ans de coup d’État hygiéniste après tout…). Peu importe si le nouveau variant n’est guère létal (et qu’il n’y a pas eu de surmortalité en 2020, mais un taux d’occupation infime des hôpitaux), puisqu’il s’agit, pour les V en service commandé (entre Noël et le Nouvel An), de vendre en réalité l’idée du PaSS. Comme le remarque bien Maître Pierre Gentillet, celui-ci est appelé à durer pour se transformer peu à peu en PaSS sociopolitique — via les biais rationalisés comme ceux du climat, du racisme, des LGTBQ++ — qui vous infirme dans vos droits si vous avez péché à l’encontre de cette nouvelle trilogie sacrale, celle du néonazisme au pouvoir arrivé à stance.

La qualification de « PaSS néonazi » peut certes être trouvée « exagérée » ; mais pourtant il semble bien que celle de « totalitarisme », quoique pertinente, reste trop abstraite, parce qu’elle n’indique pas l’amplitude concrète de son emprise visant à la manipulation non seulement mentale, mais aussi biologique, au niveau non seulement génétique, mais génital et hormonal.

Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si la génération issue de 68, qui a été la première à expérimenter massivement des substances chimiques (opiacés, LSD, amphétamines…, excitants divers) et qui milite pour tout ce qui peut se substituer à la procréation naturelle, soit actuellement à la manœuvre pour le compte des Maîtres néonazis qu’ils détestaient naguère (et toujours encore, par injonction paradoxale là encore : « j’aime tant te détester », comme dans Portier de Nuit). Ces derniers les tiennent aujourd’hui financièrement et libidinalement en laisse (biochimique) dans la nouvelle conformité, avec les morales néo-léninistes destroy du désir et du plaisir… qui servent de canevas symbolique pour fabriquer charnellement leur nouveau peuple global aseptisé dans tous les sens du terme.

Commentaires : 0
Participez à la discussion, postez votre commentaire ici. Votre commentaire ne sera pas visible de suite, il doit être approuvé avant d'apparaître ci-dessous

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le premier à poster

A propos

Vous l'aurez sans doute remarqué, le monde a un petit peu changé depuis le premier trimestre 2020. Pas facile de s'y retrouver parmi ce flot ininterrompu de news, infos, brèves, reportages, débats télévisés, même des encarts publicitaires... Beaucoup trop d'info tue l'info. Pourtant il en a sûrement sur ce site dont vous n'avez pas encore eu connaissance. Servez-vous et partagez.

ADR Reports

Une image

Cher Père Noël, cette année je souhaiterai respirer et connaïtre ce sentiment que vous appelez Liberté
Cher Père Noël, cette année je souhaiterai respirer et connaïtre ce sentiment que vous appelez Liberté

A lire

Tags