Vaccination permanente, on nous avait prévenus

Vaccination permanente, on nous avait prévenus

par François Meylan.

Israël vient de débuter cette semaine la 4ème dose de la potion Pfizer.

Le procédé est toujours le même.

On commence par une frange de la population (soit une classe d’âge, soit une ou des corporations) et on dit que ce n’est pas obligatoire.

Histoire de passer la pilule… sans trop de douleur.

Surtout, sans provoquer une levée de boucliers.

La suite on la connaît. On étend la nouvelle dose à toute la population de manière obligatoire (directement ou indirectement).

On a l’impression que les gouvernements se copient parmi…

La réalité est qu’ils sont conseillés par les mêmes lobbyistes et suivent la même idéologie celle de quelques laboratoires pharmaceutiques. À qui ils ont vendu nos existences. Le tout se fait avec nos impôts et sur nos peurs.

Le but inavouable est le pouvoir et l’argent. Basons nous sur les faits. Il n’est pas nécessaire de jouer à se faire peur en arguant des théories conspirationnistes. La réalité est déjà suffisamment grave.

Osons le terme d’arnaque parce que c’est de cela qu’il s’agit.

Nous sommes confrontés à une gigantesque affaire criminelle.

Sur fond d’achats d’influences et de corruptions.

Quant au piège de la vaccination permanente, on ne peut que se rappeler le mouvement politique suisse né lors du premier confinement « Les Amis de la Constitution »1 qui a le mérite d’avoir très tôt défendu les libertés fondamentales.

Entre autre, on leur doit le référendum voté le 13 juin 2021 contre les modifications abusives de la loi Covid et celui du 28 novembre contre le certificat Covid – passeport sanitaire.

Certes, les deux votes ont été perdus.

Mais au moins le mouvement constitue une résistance à la dictature sanitaire. Dans la foulée, ils ont lancé également un référendum contre le train de mesures d’aides aux médias, estimant qu’un soutien étatique aux médias diminue la liberté journalistique.

Il est difficile de ne pas leur donner raison.

On comprend aussi qu’une certaine agressivité dans le verbe qu’on a pu leur reprocher durant les campagnes est due au fait que l’ensemble des médias mainstream suisses ont fait campagne contre eux.

Il y a quelques années, l’écrivain controversé Jacques Attali affirmait que les futures générations se débarrasseront de la démocratie si celle-ci ne répond plus à leurs besoins. Il a peut-être raison.

Mais avant cela on se débarrassera des médias mainstream qui tout en étant subventionnés avec nos deniers ont plus d’une fois failli à leur mission : la recherche de la liberté parce que le public a le doit de la connaître (Charte de déontologie de Münich). Ils sont devenus des porte-paroles voire des propagandistes.

Aujourd’hui que le peuple est piégé dans la vaccination expérimentale permanente on en a plus besoin.


Commentaires : 0
Participez à la discussion, postez votre commentaire ici. Votre commentaire ne sera pas visible de suite, il doit être approuvé avant d'apparaître ci-dessous

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le premier à poster

A propos

Vous l'aurez sans doute remarqué, le monde a un petit peu changé depuis le premier trimestre 2020. Pas facile de s'y retrouver parmi ce flot ininterrompu de news, infos, brèves, reportages, débats télévisés, même des encarts publicitaires... Beaucoup trop d'info tue l'info. Pourtant il en a sûrement sur ce site dont vous n'avez pas encore eu connaissance. Servez-vous et partagez.

ADR Reports

Une image

On tape toujours sur celui qui est droit. Les tordus, généralement, on les laisse tranquilles!!!
On tape toujours sur celui qui est droit. Les tordus, généralement, on les laisse tranquilles!!!

A lire

Tags