Covid-19 : « Ce n’est pas la peine d’aller faire la bamba partout », estime Martin Hirsch, qui s’inquiète déjà d’une sixième vague

Covid-19 : « Ce n’est pas la peine d’aller faire la bamba partout », estime Martin Hirsch, qui s’inq

Alors que la cinquième vague de Covid-19 déferle sur la France (sic), le directeur général de l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris appelle à la prudence pour les fêtes de fin d’année, afin de ne pas risquer de « mettre l’hôpital vraiment en carafe ». D’autant que selon lui, la sixième vague arrive en janvier, avec Omicron.

À 10 jours des fêtes de fin d’année, la cinquième vague de Covid-19 ne faiblit pas. Plus de 14.000 malades étaient dimanche 12 décembre hospitalisés. « Nous risquons d’avoir un pic hospitalier entre Noël et le Nouvel An, à un moment où les soignants sont enclins à prendre un peu de repos bien mérité », a alerté ce week-end dans les colonnes du Parisien le ministre de la Santé Olivier Véran. Dans ce contexte, Martin Hirsch a de nouveau appelé les Français à faire attention.

« Qu’on essaye de préserver (…) le fait qu’on se retrouve en famille parce que ça contribue à se sentir bien dans une période où on en a besoin, ok. Mais en revanche, c’est pas la peine d’aller faire la bamba partout », a prévenu lundi 13 décembre sur RTL le directeur général de l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP). Dans le cas contraire, « on risque de mettre l’hôpital en carafe et les gens sans possibilité de recours ».


Martin Hirsch a en effet rappelé que la situation de l’hôpital était actuellement très difficile, évoquant un « bateau dans la tempête ». Face à la hausse des hospitalisations, sept régions ont déjà déclenché le « plan Blanc » dans leurs hôpitaux, qui permet notamment de déprogrammer des opérations et de réaffecter des personnels vers les services de soins critiques. Mais « ce n’est pas un plan miracle », a-t-il estimé.

« Il y a des lits fermés depuis la rentrée parce qu’en France, les 18 mois de rythme fou, ont eu un effet où des professionnels se sont arrêtés de travailler. On a beaucoup moins de recrutements qu’auparavant », a-t-il poursuivi. (sic)

Commentaires : 0
Participez à la discussion, postez votre commentaire ici. Votre commentaire ne sera pas visible de suite, il doit être approuvé avant d'apparaître ci-dessous

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le premier à poster

A propos

Vous l'aurez sans doute remarqué, le monde a un petit peu changé depuis le premier trimestre 2020. Pas facile de s'y retrouver parmi ce flot ininterrompu de news, infos, brèves, reportages, débats télévisés, même des encarts publicitaires... Beaucoup trop d'info tue l'info. Pourtant il en a sûrement sur ce site dont vous n'avez pas encore eu connaissance. Servez-vous et partagez.

ADR Reports

Une image

L'enquête édifiante d'une infirmière qui brise l'omerta.
L'enquête édifiante d'une infirmière qui brise l'omerta.

A lire

Tags