Pfizer : un document déclassifié révèle cent nouveaux types d’effets secondaires

Pfizer : un document déclassifié révèle cent nouveaux types d’effets secondaires

La justice américaine a obligé le géant pharmaceutique à dévoiler un rapport jusqu'ici voulu confidentiel. La liste des effets indésirables observés passe d'une vingtaine à plus d'une centaine.

Après le scandale du Pfizergate en novembre, passé sous silence ou minimisé par les médias traditionnels, un nouveau rapport est dévoilé.

Il contient des informations sur les effets indésirables répertoriés par Pfizer après seulement un peu plus de deux mois de campagne vaccinale (les données couvrent une période allant jusqu’au 28 février 2021).

Jusqu’ici, la firme avait reconnu une poignée d’effets indésirables, pour la plupart bénins. Seuls admis au rang des effets indésirables graves avérés : les affections cardiaques comme la myocardite et la péricardite, en particulier pour les hommes jeunes, et les chocs allergiques.

Un document qui confirme les témoignages réfugiés sur les réseaux sociaux


Mais selon le document déclassifié grâce à l’intervention d’une cour de justice américaine, il s’avère que la liste des effets secondaires serait bien plus longue et alarmante (lire ci-dessous).

Les nombreux témoignages de vaccinés (ou de leurs familles lorsqu’ils sont décédés), plus ou moins gravement atteints dans leur santé depuis leurs injections, laissaient déjà craindre le pire.

Silence assourdissant des médias… sauf CNews ?


Diffusés via les réseaux sociaux, seuls refuges possibles pour les voix « covi-discordantes », ou dans des documentaires indépendants, ils commencent lentement à émerger dans certains – rares – médias mainstream, du moins en France, par exemple sur la chaîne CNews (voir en fin d’article).

En Suisse, le silence des médias est assourdissant. Et comme ailleurs, le gouvernement poursuit donc sans entraves aucunes sa politique du tout vaccinal, sans tenir compte de ces alertes et maintenant de facto le grand public dans l’ignorance.

Quelques-uns des éléments à retenir de l’article :


Le statisticien Guy Hatchard, du Daily Telegraph New Zealand, a passé le rapport Pfizer au crible. Son article comprend des références aux réalités politico-sanitaires de son pays. Nous retenons ici des éléments ayant une portée générale.

Quels sont les nouveaux risques révélés par le rapport ?


« Toute personne lisant la nouvelle compilation des rapports d’événements indésirables de Pfizer sera stupéfaite (…).
(Cette liste) a été décomposée en catégories de maladies reconnaissables et graves :

  • insuffisance rénale
  • accident vasculaire cérébral
  • événements cardiaques
  • complications de la grossesse
  • inflammation
  • maladie neurologique
  • défaillance auto-immune
  • paralysie
  • insuffisance hépatique
  • troubles sanguins
  • maladies de la peau
  • problèmes musculo-squelettiques
  • arthrite
  • maladie respiratoire
  • thrombose veineuse profonde
  • caillots sanguins
  • maladie vasculaire
  • hémorragie
  • perte de la vue
  • paralysie de Bell
  • épilepsie »


Prise en charge minimaliste des effets indésirables


Jusqu’ici, les médecins (…) ont reçu une liste retenant 21 effets indésirables.

Tous ces effets sont mineurs et ne nécessitent pas ou peu de traitement autre que le repos, à l’exception des réactions allergiques graves, de la myocardite et de la péricardite (inflammation du cœur).

En conséquence, la plupart des milliers de personnes ayant signalé des effets indésirables après la vaccination ont été renvoyés chez eux avec pour seul conseil de prendre une aspirine et de se reposer.

« Certains se sont vu répondre que leurs troubles pouvaient être des événements médicaux sans rapport avec le vaccin, qu’ils étaient psychosomatiques ou qu’ils étaient dus à leur anxiété. »

La liste des décès imputables à l’injection risque de s’allonger drastiquement


Très peu de décès ont pour le moment été officiellement reliés à la « vaccination », car les symptômes et causes ne figuraient pas dans la liste initiale fournie par Pfizer. D’autres décès sont encore « en cours d’investigation ».

Mais avec le nouveau document, la liste des décès imputables à l’injection pourrait s’allonger drastiquement.

« Les rapports décrivent des symptômes tels que douleurs thoraciques, brouillard cérébral, fatigue extrême, symptômes neurologiques, tachycardie, accidents vasculaires cérébraux, crises cardiaques, et bien d’autres encore. »


L’auteur souligne aussi, comme de nombreux experts, la large sous-déclaration (de l’ordre de 5% en Nouvelle-Zélande) des effets secondaires aux organes de pharmacovigilance, notamment en raison de l’ignorance du grand public.

Dégâts à long terme sur la santé des vaccinés


« Bon nombre des plus de 100 nouveaux types d’effets indésirables répertoriés par Pfizer dans ce document de 38 pages présentent des risques à long terme pour la santé. Jusqu’à très récemment, le document n’était pas divulgué par Pfizer qui soutenait qu’il devait rester confidentiel. Il est fort possible qu’un très grand nombre de personnes subissent des dommages à long terme en conséquence. »


Société divisée et confiance aveugle


Dans son article, Guy Hatchard évoque encore la confiance aveugle qui a souvent été faite aux autorités. Sans connaissance des effets à court, moyen et long terme, celles-ci ont en substance martelé que les injections sont « sûres et efficaces ». Des autorités qui choisissent à l’heure qu’il est d’ignorer les témoignages dont débordent désormais les réseaux sociaux.

Cette confiance aveugle a pu être renforcée pour ceux des vaccinés qui n’ont pas subi d’effets secondaires sérieux et ne voient pas (littéralement) où est le problème, poussant à une polarisation des opinions et donc une division de la société.

En parallèle, pourtant, toute une part de la population vaccinée, elle, « souffre en silence de maladies débilitantes, non reconnues et dans certains cas non traitées. »

Lire la suite

Commentaires : 0
Participez à la discussion, postez votre commentaire ici. Votre commentaire ne sera pas visible de suite, il doit être approuvé avant d'apparaître ci-dessous

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le premier à poster

A propos

Vous l'aurez sans doute remarqué, le monde a un petit peu changé depuis le premier trimestre 2020. Pas facile de s'y retrouver parmi ce flot ininterrompu de news, infos, brèves, reportages, débats télévisés, même des encarts publicitaires... Beaucoup trop d'info tue l'info. Pourtant il en a sûrement sur ce site dont vous n'avez pas encore eu connaissance. Servez-vous et partagez.

ADR Reports

Une image

Conférence de presse au vatican avec Mario Draghi et le Pape
Conférence de presse au vatican avec Mario Draghi et le Pape

A lire

Tags