“80 % des covihospitalisés ne sont pas vaccinés” : faux

“80 % des covihospitalisés ne sont pas vaccinés” : faux

Dites que le soleil se lève à l’est… le covidément rétorquera que non, il se lève à l’ouest.

Rien de fondamentalement neuf. Depuis papy Goebbels on sait qu’il suffit de répéter des énormités pour qu’elles deviennent “vraies“.

Le Réel s’efface derrière sa ou ses représentations.

Après les délires des “95 % d’efficacité “, les vaccinofous ont changé leur fusil d’épaule avec le plus subtil : “les vaccins protègent des formes graves“.

Ah les fameuses “formes graves“… En clair, le vrai Covid.

Eh oui, incidemment, cela nous rappelle que le Covid, dans l’écrasante majorité des cas… ce n’est… rien. Même pas un rhume.

Bref.

Pour la propagande donc, seuls les non-vaccinés, sales, qui sentent mauvais (comme par exemple les Juifs, les nègres, les homosexuels etc.) sont censés crever du Covid, les poumons en compote.

Ils sont méchants.

Alors que les vaccinés (les Aryens, la race supérieure, les élus) s’en sortent avec le nez qui coule. A peine.

Ils sont gentils.

Voilà l’idée -simpliste- répétée ad nauseam par tout l’appareil covidémentiel (médias, institutions, corps intermédiaires etc.) afin de pousser et justifier la vaccination de masse.

(les exemples sont de moi, bien entendu ???? )

Illustration récente avec l’inénarrable Karine Labombe. Entre deux visites chez son psy, elle lâche devant le Sénat le 30 novembre, avec l’assurance commune aux escrocs et aux crétins :

80% des personnes qui arrivent à l’hôpital avec une Covid-19 ne sont pas vaccinées (source RT).


C’est faux.

Les chiffres, du terrain, des hostos, compilés par le gouvernement montrent… le contraire.

On l’avait constaté d’abord en Israël et en Angleterre. La France selon l’artiste comique Olivier Variant était un pays totalement à part… où seuls les non vaccinés finissaient à l’hosto. Car ils étaient méchants.

Depuis, bien entendu, le petit Olivier a dû ravaler ses mensonges (mais Karine Labombe, elle, jonglant entre les 3 pères de ses 3 enfants et son psy, continue).

Les hospitalisations couillonavirales concernent majoritairement des patients vaccinés.

A partir des données de la Drees, du 01/10 au 21/11, fichier national :

  • 3 864 non-vaccinés ont été hospitalisés (avec test PCR positif)
  • 4 782 vaccinés ont été hospitalisés (avec test PCR positif)


Et concernant les “soins critiques” (rappel important : 3 niveaux, lire ici) :

  • 1 328 non vaccinés (avec test PCR positif)
  • 1 183 vaccinés (avec test PCR positif)


Méthodologie : on vire les “Primo dose récente” et “Primo dose efficace”, 2 sous-catégories à la con (données peu nombreuses donc marginales dans les totaux), et on focus sur les données “avec test PCR positif” (car on ne comprend pas vraiment ce qu’est une hospitalisation ou une admission en soins critiques… Covid mais sans “test PCR positif”… Bref, encore de l’enculage de mouche chez les esprits tordus de la Drees).

La Drees fait ensuite de jolis calculs, à partir des populations pour chaque catégorie, sur 100 000 et même 1 million, pour nous démontrer qu’en proportion… les hostos débordent de non-vaccinés.

Toujours ce fameux message goebbelsien.

Cette présentation est spécieuse en raison de la propagande organisée depuis des mois.

On dit aux gens : “les vaccins protègent des formes graves“… Ils comprennent alors que s’ils acceptent l’hostie :

  • ils ne choperont pas le virus (faux, ah zut, les vaccinés chopent et transmettent le virus, comme les non vaccinés)
  • si par malheur ils sont infectés, alors ils auront un simple rhume, ils ne passeront pas par la case réanimation ou morgue.


Deuxième fausse inférence puisque au final, en nombre absolu… il y a autant de couillonavirés en soins critiques, vaccinés que non vaccinés (47 % / 53 %).

Et ici, je me permets de reformuler tout ce bordelo. Il faut bien comprendre que si vous êtes à risques, vieux, diabétique, cancéreux, le coeur fragile, obèse et avec un brin d’alzheimer etc… et que vous chopez le virus… vous y passerez…. vaccin ou pas vaccin.

En gros.

Quelques individus seront éventuellement “sauvés” (et encore… pour combien de temps avant qu’ils ne soient rattrapés par leurs multiples pathologies ?).

Bref.

Voilà le piège mathématique utilisé par la Drees et tous ses complices : si on doit faire des calculs sur des populations, alors il faut le faire sur la base de la population des gens à risques Covid !

Car il est bien évident que si on vaccine une personne n’ayant aucun risque Covid… euh… de facto… elle ne finira pas à l’hosto, ni encore moins en soins critiques.

C’est le coeur du mensonge des labos et leurs études claironnant “95 % d’efficacité ” pour leurs produits… C’est-à-dire l’efficacité relative (et encore, même ce chiffre était bidonné)… alors qu’ils auraient dû communiquer sur l’efficacité absolue (moins de 1 %…) !

Voilà la sodomie de tous ces chiffres à la con qui sont manipulés en permanence par les autorités et les vaccinofanatiques.

Ils veulent toujours vous faire oublier cette évidence solaire : le nombre de personnes qui sont des vraies cibles pour le couillonavirus EST TRES FAIBLE par rapport à la population totale.

La vaccination est donc parfaitement inutile pour la grande majorité de la population (jeune et bien portante).

Dernier point. A mon sens, seules les données en “soins critiques” sont valides.

Car enfin pour la Drees, c’est quoi une “hospitalisation conventionnelle” pour le Covid, par rapport à une “hospitalisation en soins critiques” pour le Covid ?

Les soins critiques, c’est facile à comprendre : “bonjour j’ai les poumons en compote, mon taux d’oxygène est hyper bas, je vais crever”. “Pas de problème monsieur, on vous va placer de suite en réanimation, bonne chance”.

Mais en conventionnel… C’est quoi le projet ? Je débarque à l’hosto : “bonjour, j’ai un test PCR positif, j’ai 38,5 de fièvre, je tousse un peu, j’ai mal aux articulations, et j’ai la tête dans le cul”, bref… les symptômes d’une petite grippe… “Pas de problème monsieur, nous vous hospitalisons de suite, vous apprécierez notre cuisine digne d’un 5 étoiles et le confort de nos chambres individuelles avec vue sur le parc”.

Il y a indubitablement quelque chose qui cloche. ????

Les vrais Covid graves vont directement en soins critiques (la réanimation étant un sous-ensemble)… mais alors qui est “hospitalisé” avec un Covid non grave ?

Alors que depuis 2 ans, la politique officielle est “restez chez vous, prenez du paracétamol” !

Bref, ces données hospitalières paraissent fantaisistes. Et je ne suis pas le seul à le dire : la Cour des comptes a tiré a boulets rouges sur le gouvernement au sujet des réanimations, des lits, et du système de comptage (lire ici et ).

Presque 2 ans après le début du cirque, il est toujours IMPOSSIBLE d’avoir des données claires, solides, signifiantes par rapport à cette pseudo terrible pandémie… tant le gouvernement biaise, ment, dissimule, traîne les pieds.

Pour la 5ème puissance mondiale avec siège au Conseil de Sécurité qui va bien, une chiée de sous-marins nucléaires, et de missiles nucléaires plus Hanouna et Valérie Pécresse, McDonald’s et les moules-frites… le scandale est piquant !


Commentaires : 0
Participez à la discussion, postez votre commentaire ici. Votre commentaire ne sera pas visible de suite, il doit être approuvé avant d'apparaître ci-dessous

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le premier à poster

A propos

Vous l'aurez sans doute remarqué, le monde a un petit peu changé depuis le premier trimestre 2020. Pas facile de s'y retrouver parmi ce flot ininterrompu de news, infos, brèves, reportages, débats télévisés, même des encarts publicitaires... Beaucoup trop d'info tue l'info. Pourtant il en a sûrement sur ce site dont vous n'avez pas encore eu connaissance. Servez-vous et partagez.

ADR Reports

Une image

Gros con
Gros con

A lire

Propaganda
Edward Bernays

Tags