Le Pr La Scola virologue réprouve la vaccination contre le Covid-19 des enfants de 5 à 11 ans

Le Pr La Scola virologue réprouve la vaccination contre le Covid-19 des enfants de 5 à 11 ans

par Candice Vacle.

Interview du Pr Bernard La Scola, médecin microbiologiste, virologue et directeur du laboratoire P3 de l’Institut Hospitalo-Universitaire en Maladies Infectieuses de Marseille (IHU)
*


La vaccination contre le Covid-19 des enfants de 5 à 11 ans a commencé aux États Unis le 2 novembre 2021, et en Israël le 14 novembre 2021 avec le vaccin ARN de Pfizer-BioNTech1,2.


Une vaccination contre le Covid-19 des enfants de 5 à 11 ans pourrait-elle aussi être autorisée en France ?

Déjà « l’Autriche commence à vacciner les enfants de plus de cinq ans »3. Et « l’Agence européenne des médicaments (EMA) […] doit se prononcer, en décembre, sur la vaccination avec Pfizer chez les 5-11 ans », et « une éventuelle campagne de vaccination des plus jeunes en France ne débuterait pas avant la fin de l’année au plus tôt, a indiqué Olivier Véran », écrit Le Parisien, le 11 novembre 20214.

Anticipons et interrogeons-nous sur la situation de l’épidémie de Covid-19 chez les enfants de 5 à 11 ans et une possible vaccination contre le Covid-19 de ces enfants.


Quels sont les chiffres officiels concernant les décès et hospitalisations des enfants de 5 à 11 ans dus au Covid-19 ?

Dans le point épidémique de Santé publique France sur la « situation SARS-CoV-2 depuis le début de l’épidémie chez les 5-11 ans et les 12-17 ans » datant du 31 octobre 2021 est écrit :

« Très rares décès d’enfants pour lesquels le lien avec le SARS-COV-2 est possible ou établi (respectivement 3 et 12 chez les 5-11 ans et 12-17 ans). Très grande majorité de ces décès chez des enfants présentant des pathologies chroniques »5.

Donc, selon cette source officielle, en 1 an et 8 mois de crise Covid-19, il y a eu 3 décès dû au Covid-19 chez les enfants de 5 à 11 ans ; et 12 chez les enfants de 12 à 17 ans à titre de comparaison. Et tous ces enfants avaient une fragilité puisqu’ils avaient des pathologies chroniques.

Santé publique France écrit aussi pour toute la période de la crise du Covid-19 : les « hospitalisations chez les enfants âgés de 5-11 ans et de 12-17 ans représent[e]nt respectivement 0,3% et 0,5% de l’ensemble des hospitalisations, sans différence entre 2020 et 2021 »[5]. Donc, sur 1000 personnes hospitalisées ayant le Covid-19, il y a en moyenne 3 enfants de 5 à 11 ans et 5 de 12 à 17 ans. Cette situation est stable.


Les enfants hospitalisés du Covid-19 sont-ils des enfants avec une bonne santé ou une santé fragile ?

Professeur Bernard La Scola : « Il en est des enfants comme des adultes de moins de 50 ans en moyenne. Ceux qui sont hospitalisés sont des personnes atteintes de pathologies chroniques, notamment immunosuppression, souvent liées à un cancer, ou une obésité morbide »6.


Les chiffres ci-dessus de Santé Publique France peuvent-ils justifier une vaccination des 5-11 ans et des 12-17 ans ?

Pr La Scola : « Ça n’a jamais été ces chiffres qui ont justifié la vaccination des enfants mais une éventuelle limitation de la transmission virale »[6].


Dans l’état actuel des connaissances est-il prouvé que la vaccination des enfants limite la transmission et la circulation du virus Sars-CoV-2 ?

Pr La Scola : « Non, pas plus que celles des adultes d’ailleurs. Les pays les plus vaccinés et le plus tôt comme UK [Royaume Uni] et Israël ont eu des taux d’incidence parmi les plus élevés au monde avec la propagation du variant delta. C’est bien l’évidence que la vaccination de masse ne protège pas la circulation du virus. Mais la vaccination de masse des enfants c’est la seule chose qui n’a pas été testée. Donc poussés par la pression de l’épidémie qui remonte ici et là, pour certains, c’est la seule chose à faire puisque pas encore faite »[6].


La vaccination contre le Covid-19 représente-t-elle un/des risque(s) pour les enfants ? Si oui le ou lesquels ? Et avez-vous des preuves concernant ces risques ?

Pr La Scola : « Non, on a pas d’évidence de risques pour plusieurs raisons et de deux ordres.

Les autorités se basent sur les résultats d’une étude faite sur un peu plus de 2000 enfants dont la moitié ont reçu le vaccin (DOI: 10.1056/NEJMoa2116298)7. Et donc on a pas détecté d’effets secondaires graves. Mais en testant 1000 enfants, on ne détectera jamais que les effets secondaires fréquents à une fréquence inférieure à 1/1000. Or les effets qu’on a vu chez les adultes jeunes (thromboses, myocardites) ont une fréquence bien inférieure. En clair, on ne peut pas détecter ces effets secondaires rares. On ne les détectera qu’en faisant les apprentis sorciers, en faisant une vaccination de masse des enfants et en reproduisant ce qui a été fait avec les adultes jeunes. Je trouve toujours aussi scandaleux qu’on puisse continuer à vacciner des jeunes sans aucun facteur de risque avec les risques de thrombose et de myocardite que ça représente pour protéger pour l’essentiel les personnes de plus de 80 ans. Certes ces effets secondaires sont rares mais les décès liés au Covid chez ces jeunes encore plus ! Ça c’est pour les effets à court terme.

Ce qui me gêne le plus depuis le début c’est le risque à très long terme d’une technologie non éprouvée justement sur ce long terme (vaccination ARN). Il ne se passera peut-être rien et il faut l’espérer, mais si ces vaccins sont responsables de pathologies cancéreuses ou dégénératives d’ici 15-20 ans, comment justifiera-t-on auprès des jeunes de les avoir vaccinés alors que c’était inutile ? »[6]


  1. whitehouse.gov/2021/11/02/statement-of-president-joe-biden-on-vaccinations-for-children-age-five-to-11
  2. lemonde.fr/2021/11/14/covid-19-israel-autorise-la-vaccination-des-enfants-de-5-a-11-ans
  3. lefigaro.fr/covid-19-lautriche-commence-a-vacciner-les-enfants-de-plus-de-cinq-ans
  4. leparisien.fr/11/11/2021/vaccin-anti-covid-des-enfants-de-moins-de-12-ans-quelles-sont-les-prochaines-etapes-en-france
  5. santepubliquefrance.fr/evolution-des-indicateurs-epidemiques-chez-les-5-11-ans-et-comparaison-avec-les-12-17-ans.-point-au-31-octobre-2021
  6. Mail Professeur Bernard La Scola du 16 novembre 2021
  7. nejm.org/doi/pdf/10.1056/NEJMoa2116298?articleTools=true
Commentaires : 0
Participez à la discussion, postez votre commentaire ici. Votre commentaire ne sera pas visible de suite, il doit être approuvé avant d'apparaître ci-dessous

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le premier à poster

A propos

Vous l'aurez sans doute remarqué, le monde a un petit peu changé depuis le premier trimestre 2020. Pas facile de s'y retrouver parmi ce flot ininterrompu de news, infos, brèves, reportages, débats télévisés, même des encarts publicitaires... Beaucoup trop d'info tue l'info. Pourtant il en a sûrement sur ce site dont vous n'avez pas encore eu connaissance. Servez-vous et partagez.

ADR Reports

Une image

Dictature
Dictature

A lire

Le Choc
Pat Jaulent et Jacky Cassou

Tags