Surmortalité mondiale due aux vaccins anti-Covid selon le Pr McCullough

Surmortalité mondiale due aux vaccins anti-Covid selon le Pr McCullough

(traduit de l’américain par Covidhub.ch)

Le célèbre cardiologie étasunien Peter McCullough vient de lancer une alerte sur son canal Telegram (https://t.me/PeterMcCullough): « Les données montrent une surmortalité dans le monde entier due aux vaccins anti-Covid ».

La période de l’été 2021 à l’automne 2021 connaît une hausse fulgurante de la mortalité toutes causes confondues par rapport à celle de la même période en 2020. Qu’est-ce qui a changé ? Les injections qu’ils appellent « vaccins » ont été déployées dans le monde entier.

Dans tous les pays où l’adoption de la piqûre est élevée, y compris en Écosse, en Israël, au Danemark et aux États-Unis, on observe un pic massif de décès dus à d’autres causes que le « Covid ». Le coupable évident, ce sont les vaccins, bien sûr.

La Unz Review a réalisé une analyse approfondie des données disponibles, qui montre clairement que la mortalité toutes causes confondues est en train de « s’envoler », pour ainsi dire. Des records sont battus en termes de mortalité, en particulier dans les régions du monde où un grand nombre de personnes ont reçu les injections.

En Écosse, par exemple, le gouvernement a récemment enregistré la 20e semaine consécutive au cours de laquelle la surmortalité dans le pays a dépassé la moyenne sur cinq ans. Et ce, dans un pays où le taux d’observance des injections est de 87 % jusqu’à présent.

« Même en excluant les décès dus au Covid, ils ont dépassé de près de 20 % la normale pour la semaine la plus récente, et la tendance est à la hausse » , a relayé Alex Berenson sur son compte Substack.

L’Allemagne est dans un bourbier similaire avec près de 78’000 décès excédentaires signalés, un chiffre supérieur de 10 % à ce qui était attendu.

« Chiffres de mortalité (en Allemagne) en septembre 2021 : 10% au-dessus de la médiane des années précédentes » , a ajouté Berenson.


Les jeunes meurent plus souvent que les personnes âgées à cause des « vaccins » géniques

Au Danemark, en Finlande et en Norvège, les décès « mystérieux » dus au Covid sont actuellement plus élevés que jamais, même pendant le « pire » de la plandémie. Les décès ont vraiment commencé à monter en flèche dans ces trois pays immédiatement après le déploiement du « vaccin ».

Pendant cinq mois consécutifs, le Danemark a battu le record décennal de personnes décédées de « toutes causes ». Pendant ce temps, il n’y a eu pratiquement aucun décès causé par le « Covid ».

L’Irlande, le Royaume-Uni et Israël affichent tous des chiffres alarmants similaires. Et il se trouve que ces trois pays ont des taux de « vaccination » extrêmement élevés.

Il est intéressant de noter que le groupe démographique le plus mal loti dans tout cela est celui des jeunes, qui meurent beaucoup plus souvent des suites des injections que les personnes âgées. On aurait pu que le contraire aurait été vrai.

« Alors que le bilan des décès dus au COVID a été largement confiné aux personnes âgées… ce sont les jeunes qui supportent le poids des blessures dues aux vaccins » , rapporte LifeSiteNews.

« Selon VigiAccess, la base de données des événements indésirables de l’Organisation mondiale de la santé, 41 % des plus de 2,4 millions de lésions liées aux vaccins signalées jusqu’à présent concernent des personnes de moins de 44 ans, et seulement 6 % des personnes de plus de 75 ans. »

C’est un génocide des jeunes qui a lieu avec ces injections, en d’autres termes.

Non seulement les décès mais aussi les lésions graves sont en augmentation à cause de ces injections. Pensez à des événements comme les crises cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux, les caillots sanguins, les maladies circulatoires et les problèmes neurologiques, « les mêmes affections induites par les vaccins contre lesquelles nous avons été mis en garde par les médecins et les scientifiques qui nous disent la vérité depuis le début » , a noté Mike Whitney de Unz.

« En termes simples, les vaccins augmentent les décès, au lieu de les réduire » , ajoute Whitney. « Ils aggravent les choses au lieu de les améliorer. »

« Ils perpétuent la crise au lieu d’y mettre fin. Et c’est pourquoi la ligne rouge du graphique est orientée vers le haut. C’est une indication que le nombre de morts continuera à augmenter tant que nous continuerons à faire ce que nous faisons actuellement, en inoculant à des millions de personnes un agent pathogène cytotoxique qui déclenche des caillots sanguins, des inflammations et des réactions auto-immunes. »

Commentaires : 0
Participez à la discussion, postez votre commentaire ici. Votre commentaire ne sera pas visible de suite, il doit être approuvé avant d'apparaître ci-dessous

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le premier à poster

A propos

Vous l'aurez sans doute remarqué, le monde a un petit peu changé depuis le premier trimestre 2020. Pas facile de s'y retrouver parmi ce flot ininterrompu de news, infos, brèves, reportages, débats télévisés, même des encarts publicitaires... Beaucoup trop d'info tue l'info. Pourtant il en a sûrement sur ce site dont vous n'avez pas encore eu connaissance. Servez-vous et partagez.

Une image

Manu Ciao
Manu Ciao

A lire

La vraie info est ici

Tags