L’écrasante majorité des députés LREM-MoDem ignore sa promesse de publier les rendez-vous avec les lobbies

L’écrasante majorité des députés LREM-MoDem ignore sa promesse de publier les rendez-vous avec les l

Seuls 48 des 323 députés de la majorité LREM-MoDem qui s’étaient engagés à publier l’agenda de leurs rencontres avec les lobbies se sont exécutés, selon un pointage réalisé, mi-avril, par l’ONG anticorruption Transparency France.

Mais où sont les agendas ?

En octobre 2019, 323 députés de la majorité LREM-Modem avaient promis de sourcer les amendements proposés par les lobbyistes et de rendre public leurs rendez-vous avec ces mêmes représentants d’intérêts, dans une tribune au Monde appelant à des “pratiques radicalement nouvelles et volontaristes en matière de transparence”.

Si le sourcing des amendements a gagné du terrain, selon Transparency France, un pointage réalisé par l’ONG concernant le second engagement, la publication des agendas, montre qu’une très large majorité des signataires de la tribune ne s’exécute pas.

Dans le détail, seuls 15% d’entre eux, soit 48 députés, ont pris l’habitude de rendre public l’agenda de leurs rencontres avec les lobbyistes.

À l’image de Stanislas Guérini, délégué général de LREM, certains le font sur les réseaux sociaux.

D’autres, comme le vice-président de l’Assemblée nationale Sylvain Waserman (MoDem), dévoilent ces informations sur leur site internet personnel

Dans un article paru en janvier 2020, Le Monde précisait qu’avant la publication de la tribune, tous les députés des formations LREM et MoDem avaient été contactés par courrier ou mail.

Sauf à exprimer un souhait contraire, ils avaient été estimés signataires par défaut. "C’était un engagement de groupe, si ces personnes n’étaient pas d’accord, il fallait le dire !", déclarait alors au quotidien Ludovic Mendes, l’un des auteurs de la tribune.

Toutefois, la méthode de recueil des signatures explique peut-être, en partie, les résultats décevants recensés par Transparency France, un an et demi plus tard.

Au total, la part des signataires de la tribune ayant respecté leur engagement est à peine supérieure à celle qui prévaut dans l’ensemble de l’hémicycle, où 62 députés sur 573 publient leurs agendas, ce qui représente 11% de l’ensemble des élus.

Autre enseignement : en matière de transparence des rendez-vous avec les lobbies, aucun groupe parlementaire ne se distingue vraiment.

À l’initiative de la tribune, les formations LREM et MoDem comptent respectivement 36 (sur 269) et 5 (sur 58) députés qui jouent le jeu.

Les présidents de groupes ne donnent pas l'exemple

Le bilan est, peu ou prou, aussi décevant à gauche.

Pour le groupe socialistes et apparentés (10% de ses membres publient leur agenda), les communistes (13%) et La France insoumise (12%). De l’autre côté de l’hémicycle, Les Républicains (4%) et le groupe UDI et indépendants (6%) se partagent le bonnet d’âne avec respectivement 4 (sur 104) et 1 (sur 18) députés qui rendent public leurs agendas.

À titre de comparaison, 44% des députés européens actuels - et 58% des eurodéputés français - publiaient volontairement leurs rencontres avec des représentants d’intérêts à la date du 22 septembre 2020. Un exemple à suivre, pour les parlementaires français.

Lire la suite

Commentaires : 0
Participez à la discussion, postez votre commentaire ici. Votre commentaire ne sera pas visible de suite, il doit être approuvé avant d'apparaître ci-dessous

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le premier à poster

A propos

Vous l'aurez sans doute remarqué, le monde a un petit peu changé depuis le premier trimestre 2020. Pas facile de s'y retrouver parmi ce flot ininterrompu de news, infos, brèves, reportages, débats télévisés, même des encarts publicitaires... Beaucoup trop d'info tue l'info. Pourtant il en a sûrement sur ce site dont vous n'avez pas encore eu connaissance. Servez-vous et partagez.

Une image

Nous sommes en guerre
Nous sommes en guerre

A lire

La vraie info est ici

Tags