Covid-19 : Singapour adopte une nouvelle politique sanitaire

Covid-19 : Singapour adopte une nouvelle politique sanitaire

Une traduction E&R d’un article paru dans le journal australien News.com.au au début de l’été mais qui donne une bonne idée de la sage façon dont Singapour a traité la crise du Covid-19 et envisage sa politique sanitaire pour l’avenir.


Un pays qui a été l’un des plus performants au monde dans la lutte contre le Covid-19 a annoncé qu’il allait bientôt changer radicalement sa façon de gérer la pandémie.

Le surprenant nouveau plan de Singapour pour « vivre avec le covid » a été révélé. Pas de quarantaine, pas de tests contraignants et pas de chiffres quotidiens des décès. Une nation que les Australiens connaissent bien adopte une approche controversée de la pandémie.


La ville-état de Singapour a déclaré que le covid sera traité comme d’autres maladies endémiques telles que la grippe.

Il n’y aura pas d’objectif de transmission zéro. La quarantaine sera supprimée pour les voyageurs et les cas-contacts ne devront pas être isolés. Elle prévoit également de ne plus annoncer le nombre de cas quotidiens.

Mais vous devrez peut-être passer des tests pour vous rendre dans les magasins ou au travail.

Des ministres singapouriens de haut rang ont déclaré que c’était la « nouvelle normalité » que de « vivre avec le Covid ».

« La mauvaise nouvelle est que le Covid-19 ne disparaîtra peut-être jamais. La bonne nouvelle est qu’il est possible de vivre normalement avec lui parmi nous », ont écrit le ministre singapourien du Commerce, Gan Kim Yong, le ministre des Finances, Lawrence Wong, et le ministre de la Santé, Ong Ye Kung, dans un éditorial du Straits Times de cette semaine.

« Cela signifie que le virus continuera à muter, et donc à survivre dans notre communauté ».

Comme la plupart des pays, Singapour a connu un premier pic de cas l’année dernière, atteignant 600 cas par jour à la mi-avril. Après une vague plus faible en août, le Covid-19 n’a pas repris depuis.

Cependant, cette nation de 5,7 millions d’habitants, légèrement plus grande que Sydney, a connu un courant sous-jacent constant d’environ 20 à 30 cas par jour. Le pays a enregistré 35 décès au total. (paragraphe souligné par nous – NDT)

Singapour a mis en place des contrôles stricts aux frontières avec la plupart des pays, y compris des tests à l’arrivée, une quarantaine dans les hôtels et des ordres de rester à la maison.

La situation n’est pas différente de celle de l’Australie, mais Singapour fait varier les exigences imposées aux voyageurs en fonction du risque dans le lieu de leur dernière visite.

Le plan présenté par les ministres Kung, Yong et Wong, qui composent le groupe de travail multi-ministériel Covid-19 de Singapour, prévoit toutefois la suppression de toutes ces mesures.

« Chaque année, de nombreuses personnes attrapent la grippe. L’écrasante majorité d’entre elles se rétablit sans avoir besoin d’être hospitalisée, et avec peu ou pas de médicaments. Mais une minorité, en particulier les personnes âgées et celles souffrant de comorbidités, peuvent tomber très malades, et certaines succombent. »

« Nous ne pouvons pas l’éradiquer, mais nous pouvons transformer la pandémie en quelque chose de beaucoup moins menaçant, comme la grippe ou la varicelle, et reprendre le cours de nos vies », a déclaré le trio.

La vaccination est la clé. Le plan de sortie des mesures actuelles ne pouvait pas commencer avant que davantage de personnes aient été vaccinées.

Singapour devrait avoir administré aux deux tiers de ses résidents au moins un vaccin dans les semaines à venir et les deux tiers devraient être totalement vaccinés au début du mois d’août.

Singapour a enregistré des cas de Covid-19 chez des habitants entièrement vaccinés, mais aucun d’entre eux n’a présenté de symptômes graves.

Selon les ministres, il est probable que cette situation se poursuive et que des rappels soient nécessaires.

Les tests devraient également être plus faciles et plus rapides. Les tests auto-administrés, tels que les autotests, devraient remplacer la méthode inconfortable du test dans le fond de la gorge.

Les ministres ont déclaré que le Covid-19 pourrait être « apprivoisé », sinon vaincu.

Ils ont défini ce qu’ils ont appelé « une nouvelle normalité ».

« À terme, les aéroports, les ports maritimes, les immeubles de bureaux, les centres commerciaux, les hôpitaux et les établissements d’enseignement pourront utiliser ces kits pour dépister le personnel et les visiteurs. »

Les personnes atteintes du Covid-19 se rétabliraient à la maison parce que les symptômes seront le plus souvent légers et que les contacts proches seraient vaccinés.

Comme la plupart des cas seront moins problématiques, la nécessité de rechercher les contacts et de mettre en quarantaine sera faible.

Un changement important consisterait à ne plus signaler le nombre de cas quotidiens.

« Au lieu de surveiller chaque jour le nombre de cas d’infection par le virus Covid-19, nous nous concentrerons sur les résultats : combien de personnes tombent très malades, combien sont dans l’unité de soins intensifs, combien doivent être intubées pour recevoir de l’oxygène, etc. »

« C’est ainsi que nous surveillons maintenant la grippe. »

Cette feuille de route contraste avec celle du Premier ministre australien Scott Morrison, qui n’a pas détaillé comment les voyages internationaux pourraient revenir.

Sur Channel 7’ Sunrise, il a déclaré que l’ouverture des frontières présentait un risque énorme.

« Une fois que vous l’avez laissé entrer, vous ne pouvez pas le faire sortir. Si nous prenons les autres mesures que d’autres suggèrent, nous serions tranquillement à 5 000 cas par jour. Je ne pense pas que les Australiens seraient heureux. »

Bien qu’il ait ajouté que l’Australie surveillait de près les pays hautement vaccinés.

« Le chiffre clé à l’avenir sera le nombre de personnes souffrant de maladies graves, et c’est ce que nous surveillons de près au Royaume-Uni. »

Les ministres singapouriens ont déclaré que le pays n’était en aucun cas à un stade où le plan post-covid pourrait commencer. Pour l’instant, les restrictions actuelles doivent rester en place.

En effet, le pays vient de durcir l’entrée des personnes en provenance de la Nouvelle-Galles du Sud en raison de l’épidémie actuelle à Sydney.

Mais « une feuille de route pour passer à une nouvelle normalité » se met en place.

« L’histoire a montré que toute pandémie suit sa propre vie. »

Commentaires : 0
Participez à la discussion, postez votre commentaire ici. Votre commentaire ne sera pas visible de suite, il doit être approuvé avant d'apparaître ci-dessous

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le premier à poster

A propos

Vous l'aurez sans doute remarqué, le monde a un petit peu changé depuis le premier trimestre 2020. Pas facile de s'y retrouver parmi ce flot ininterrompu de news, infos, brèves, reportages, débats télévisés, même des encarts publicitaires... Beaucoup trop d'info tue l'info. Pourtant il en a sûrement sur ce site dont vous n'avez pas encore eu connaissance. Servez-vous et partagez.

ADR Reports

Une image

Eudravigilance - Effets indésirables (décès) au 19/10/2021
Eudravigilance - Effets indésirables (décès) au 19/10/2021

A lire

Dépossession
Liliane Held-Khawam

Tags