« Kill Shot » : ce que nous savons de l’injection tueuse

« Kill Shot » : ce que nous savons de l’injection tueuse

Par Greg Reese

22 mois après le début du COVID, nous avons toutes les informations nécessaires, nous savons qu’Antony Fauci, patron de l’institut de santé fédéral (NIH) a fait tout cela déjà dans les années 80 avec le virus VIH, l’AZT et le SIDA ; qu’il a travaillé avec le NIH en collaboration avec la Chine communiste pour créer un virus très contagieux depuis la chauve-souris au laboratoire de Wuhan.

Nous savons que le test PCR fut utilisé pour créer un flot de faux positifs et ainsi pousser à l’autorisation d’un “vaccin” d’urgence.

Nous savons que ces “vaccins anti-COVIDne sont pas des vaccins mais une haute technologie ARNm et qu’ils ont lamentablement échoué aux tests sur les animaux. Il s’agit d’une thérapie génique pour laquelle bien des scientifiques nous ont averti qu’elle nous tuerait en disséminant la protéine Spike dans le corps.

Nous savons que peu importe la dangerosité de ces injections, les entreprises pharmaceutiques qui les commercialisent ne seront aucunement tenues responsables. Tout cela est pris en charge par l’argent du contribuable.

Nous savons que les ingrédients qui les composent sont un grand secret et qu’ils ne veulent pas que vous sachiez ce qu’il y a dedans.

Nous savons que certaines personnes reçoivent des placebo de solution saline.

Nous apprenons seulement maintenant ce que ces injections expérimentales font en réalité. Un laboratoire de l’Ohio décrit comment ces injections créent de très sérieuses perturbations du système immunitaire, qu’elles étouffent la production de leucocytes (cellules de défense, globules blancs), ce qui handicape grandement le système immunitaire ; ce qui a pour résultat l’augmentation du nombre de maladies auto-immunes et de cancers. Après la réception de la seconde injection, le système immunitaire continue de dépérir. D’après un immunologue conseiller de ce programme, vous avez besoin maintenant du “booster shot” ou de la piqûre de rappel parce que les deux précédentes injections vous ont détruit votre système immunitaire, la recherche montre que ces injections génèrent de sévères mutations dans tout le corps, là où le récipient est le plus vulnérable.

Nous savons que ces injections sont contaminées avec des objets divers qui apparaissent se transformant en d’autres objets ; dans quel but ? Nous ne le savons pas. Mais ce que nous savons, c’est que nos gouvernements avec la complicité des médias, bloquent l’information sur des traitements existants de la maladie qui sauveraient des vies, les conservant pour eux-mêmes, tout en poussant la piqûre tueuse sur le public, créant ainsi au passage une société de la ségrégation.

Nous savons et ce sans l’ombre d’un doute que ces injections ARNm tuent les gens. Alors que certaines personnes peuvent avoir de la chance en recevant un placebo de solution saline, un bon nombre de personnes a son système immunitaire sens dessus-dessous.

Nous savons tout cela parce qu’à ce jour, les preuves sont partout et fracassantes et nous savons aussi que ce sont les grandes banques qui dirigent cette vaste opération afin de mettre en place leur “Grande Réinitialisation” qu’ils affirment être une utopie transhumaniste, une cure au changement climatique, mais qui sait ?

Ce que nous savons intrinsèquement, c’est que nous nous devons de les arrêter.

Commentaires : 0
Participez à la discussion, postez votre commentaire ici. Votre commentaire ne sera pas visible de suite, il doit être approuvé avant d'apparaître ci-dessous

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le premier à poster

A propos

Vous l'aurez sans doute remarqué, le monde a un petit peu changé depuis le premier trimestre 2020. Pas facile de s'y retrouver parmi ce flot ininterrompu de news, infos, brèves, reportages, débats télévisés, même des encarts publicitaires... Beaucoup trop d'info tue l'info. Pourtant il en a sûrement sur ce site dont vous n'avez pas encore eu connaissance. Servez-vous et partagez.

Une image

Environ 300 000 pharmaciens, infirmières, médecins, pompiers, etc, ont renoncé aujourd’hui à leur métier. Immense respect pour les résistants. Le combat ne fait que commencer !
Environ 300 000 pharmaciens, infirmières, médecins, pompiers, etc, ont renoncé aujourd’hui à leur métier. Immense respect pour les résistants. Le combat ne fait que commencer !

A lire

Crépuscule
Juan Branco
Tous résistants dans l'âme
Dr. Louis Fouché

La vraie info est ici

Tags