Israël : 2 millions de vaccinés privés de pass sanitaire s’ils ne prennent pas de 3e dose

Israël : 2 millions de vaccinés privés de pass sanitaire s’ils ne prennent pas de 3e dose

Ce certificat numérique ressemble étrangement au papier de « travailleur essentiel » que les Allemands imposaient aux juifs dans les ghettos d’Europe de l’Est pour les manipuler...

Le peuple israélien se serait-il fait piéger par ses responsables ? Car là-bas, on est passé de Bibi à Ubu roi. 1984 a été largement dépassé, nous voici en 1940.

Rappel : en Israël, les vaccinés représentent 40 % des nouveaux cas, chiffre du Monde, peu suspect d’anti-israélisme.

– La Rédaction d’E&R –



Les passeports verts, délivrés aux personnes vaccinées ou guéries du Covid-19, seront remplacés dès ce dimanche en Israël. Ceux déjà délivrés seront annulés. Près de deux millions de citoyens ne pourront plus accéder à certains espaces publics sans un résultat de test négatif. La population réagit avec de nombreuses manifestations.

En Israël, tous les passeports verts délivrés à ce jour aux personnes vaccinées contre le Covid-19 deviennent invalides, de nouvelles règles entrant en vigueur ce dimanche. Les près de deux millions d’Israéliens qui n’ont pas bénéficié d’une injection de rappel perdent ainsi leur droit à ce sésame, relate le Times of Israel.

Ce dimanche, les opposants à la vaccination et au pass devraient bloquer plus de 50 routes. Des rassemblements de masse sont attendus, selon la 9e chaîne de télévision. Ils prévoient notamment de bloquer l’autoroute principale du pays, l’autoroute N1 dans la zone de l’aéroport Ben Gourion et de manifester près de la maison du Premier ministre. En forme de protestation, leurs voitures rouleront délibérément lentement afin de causer des embouteillages.


Les détails

Le passeport vert ne sera dorénavant valide que pendant six mois après l’administration de la dernière dose.

Les personnes vaccinées doivent avoir reçu deux doses ou une troisième au cours des six derniers mois. Étant donné que la troisième n’est considérée comme efficace qu’une semaine après l’inoculation, ceux qui l’ont reçue ne pourront obtenir leur laissez-passer que sept jours après. Ceux qui ont reçu deux doses du Pfizer doivent également attendre une semaine. Pour le vaccin Moderna, le délai d’attente est de deux semaines, précise le Jerusalem Post.

Les personnes ayant une immunité naturelle doivent en outre recevoir une dose six mois après leur rétablissement, sous peine de perdre leur passeport vert. La police renforcera ses contrôles lors des rassemblements et dans les espaces urbains clos avec un taux d’infection élevé.

Ceux qui ne sont ni naturellement immunisés ni vaccinés, y compris les enfants de moins de 12 ans, peuvent obtenir un laissez-passer limité de sept jours après un test PCR négatif. Les résultats d’un test rapide antigénique ne seront valables que pendant 24 heures. Les enfants de moins de trois ans n’en ont pas besoin.

Ce certificat numérique permet aux Israéliens de visiter bars, restaurants, piscines et autres lieux publics, ainsi que les événements réunissant plus de 100 personnes.


Un pays leader

Israël a largement dominé le monde en matière de vaccinations et de rappels. Plus de 5,6 millions d’habitants ont reçu deux doses et près de 3,5 millions ont été vaccinés pour la troisième fois sur une population de quelque 9,2 millions. C’était le premier pays à proposer une troisième dose, destinée dans un premier temps aux personnes âgées de plus de 60 ans. L’âge d’éligibilité a ensuite été progressivement baissé. Aujourd’hui, un vaccin de rappel peut être administré à tous les habitants âgés de plus de 12 ans et ayant reçu une deuxième dose il y a au moins cinq mois.

Selon les chiffres du ministère de la Santé, le nombre d’Israéliens hospitalisés dans un état grave est passé vendredi en dessous de 600 pour la première fois depuis le 17 août. Le directeur général du ministère de la Santé, Nachman Ash, cité par le Times of Israel, a estimé que le pays semblait sortir de la quatrième vague, déclenchée au début du mois de juin, touchait à sa fin.

Le débat sur les injections de rappel s’est intensifié dans le monde, de nombreuses preuves montrant que l’immunité induite par le vaccin diminuait avec le temps, et que le variant Delta pouvait entraîner le déclin de la protection.

Commentaires : 0
Participez à la discussion, postez votre commentaire ici. Votre commentaire ne sera pas visible de suite, il doit être approuvé avant d'apparaître ci-dessous

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le premier à poster

A propos

Vous l'aurez sans doute remarqué, le monde a un petit peu changé depuis le premier trimestre 2020. Pas facile de s'y retrouver parmi ce flot ininterrompu de news, infos, brèves, reportages, débats télévisés, même des encarts publicitaires... Beaucoup trop d'info tue l'info. Pourtant il en a sûrement sur ce site dont vous n'avez pas encore eu connaissance. Servez-vous et partagez.

A lire

Black Rock
Heike Buchter

La vraie info est ici

Tags